Une belle rentrée pour septembre 2016

Une belle rentrée pour septembre 2016

 J’insiste sur le qualificatif utilisé : une belle rentrée pour le mois écoulé. Les lectures m’ont amplemant satisfaite et j’ai même été agréablement surprise par le niveau moyen de haute qualité (à mes yeux). Les raisons en sont diverses que ce soit en SF pure avec des propositions qui valent le détour, la fin d’un cycle qui s’achève en fanfare, ou que ce soit en fantasy avec une passion notable qui fait la différence! Que du bonheur.

Lire la suite

lvf-ss-1943

Fatherland – Robert Harris

Fatherland de Robert Harris

 

En avril 1964, deux événements concomitants bousculent l’agenda des forces de l’ordre allemandes et de la Kripo (police) en particulier. Pour l’anniversaire du Chancelier Hitler, les Berlinois et l’ensemble des peuples allemands tiennent à fêter dignement cet « heureux » présage. Pour l’Amérique de Kennedy (Joseph et non pas John), le temps de la réconciliation est venu, et l’occasion de mettre fin à la Guerre froide est trop belle. Le sort de Juifs d’Europe ? Sans preuve, que faire de vagues soupçons ?  N’est-ce pas de la propagande soviétique comme le soutiennent les diplomates allemands ?

Ces questions fondamentales ne concernent aucunement Xavier March, officier SS de la Kripo. Sa préoccupation immédiate se concentre sur le décès d’un septuagénaire unijambiste repêché de bon matin à Berlin. Au cours de son enquête, l’inconnu va le mener à un autre corps ainsi qu’à une jeune journaliste américaine, Chalie Maguire.  Ses affaires se corsent quand il découvre l’identité des deux hommes : de hauts dignitaires nazis, et les morts suspectes s’accumulent. Quelqu’un cacherait-il un cadavre (ou des millions) dans son placard ? Le poisson n’est-il pas trop gros pour le policier à l’uniforme noir ?

Lire la suite

2001

Le Monolithe Noir – Bertrand Passegué

Le Monolithe Noir de Bertrand Passegué

Rétis Galactica, tome 1

Critic

J’ai acheté Le Monolithe Noir sur un coup de tête, l’illustration m’a séduite ainsi que le quatrième de couverture :

« C’est au cœur de l’Australie, au fin fond du Queensland, qu’apparaît une mystérieuse colonne noire entourée de brume. Un artéfact. Mais d’où vient-il ? Que dissimule-t-il ? La Terre va-t-elle connaître un premier contact avec des aliens ? Le monde entier se passionne pour cette apparition hors du commun, et les hordes de curieux débarquent sur le site de l’apparition. Mais quelles sont les motivations des constructeurs du Monolithe ? Tandis que l’inquiétude générale monte, la journaliste Jill Lowell et le photographe Ross Fergusson tentent de s’approcher de l’immense objet extraterrestre afin d’en percer les secrets. Bien vite, prisonniers des murs translucides et indestructibles de l’artefact, ils oublient leur rêve de scoop pour se concentrer sur l’essentiel : la survie. »

Dire que le contenu m’a captivée serait très exagéré.

Lire la suite

1421878161047721000

Le Trône de Jade – Naomi Novik

Le Trône de Jade de Naomi Novik

Téméraire, tome 2

Prix Locus

 

Nous avions fait la connaissance de Téméraire, un dragon fort sympathique dans le premier tome du cycle qui lui est consacré, Les dragons de sa Majesté. Cette créature fantastique est magnifique et intelligente, de plus elle ne rechigne pas devant un bon combat. Notre reptile est au service de la Couronne britannique, alors en plein conflit avec Napoléon Bonaparte. Il sert dans une unité très particulière : l’Aerial Corps. Son capitaine et plus cher ami se trouve être Laurence, un transfuge de la Royal Navy qui découvre avec des yeux ébahis des mœurs militaires peu conformes à sa formation.

Le Trône de jade commence peu de temps après les événements du premier tome. Notre dragon est d’origine chinoise et était initialement destiné à l’Empereur français. Les princes de Chine ont pris ombrage de cette situation, d’autant que leur fabuleux cadeau doit affronter les dangers de la guerre au quotidien. Ils menacent donc sérieusement les intérêts économiques et stratégiques de l’Angleterre, et souhaitent récupérer l’animal séance tenante. Mais Téméraire et Laurence ne l’entendent pas de cette oreille…

S’engage alors un voyage de plusieurs mois qui va conduire nos héros et la suite impériale asiatique de l’Europe à la Chine en passant par le redoutable cap Bonne Espérance.

  Lire la suite

5-juan-roldan

Chevalier de spectres et d’ombres – Poul Anderson

Chevalier de spectres et d’ombres de Poul Anderson

Flandry – Chevalier de l’Empire Terrien

L’Atalante

C’est un bonheur de terminer avec le meilleur récit de Dominic Flandry, c’est également une tristesse d’achever l’aventure (du moins pour ce qui concerne l’édition en France). Ainsi est-ce un sentiment doux-amer qui persiste à la fin de cette lecture.

L’épopée fut belle, intense et pleine de fun ; elle ne se cantonne pas à un divertissement ludique et drôle. Certes, l’humour a été bien présent tout au long des nouvelles et romans de Poul Anderson, mais le lecteur a également pu découvrir un univers riche, élaboré et cohérent. Une histoire du futur qui ne joue pas simplement la carte du panache et du burlesque, mais qui offre une vision complexe et sans complaisance d’un empire galactique.

Dans ce dernier tome, Chevalier de spectres et d’ombres, les notes sonnent de manière nostalgique. Il y règne une harmonie un peu mélancolique, à l’image de toute une portion de la galaxie emportée par une entropie contre laquelle toute lutte semble vaine et dont l’issue est inéluctable. Ce rythme sourd nous l’avons peu à peu découvert dans les aventures de Dominic Flandry, mais c’est avec Le chevalier de spectres et d’ombres que le chef d’orchestre a fait jouer toutes les nuances. Le cycle de l’Empire terrien me fait penser au Boléro de Ravel : nous avons une entame douce, presque timide qui prend de l’ampleur et de la force au fur et à mesure que s’insère dans la symphonie une autre série d’instruments. Cette mélopée a pris ainsi toute sa dimension. (Après, je ne cherche pas à comparer le poids des deux œuvres dans le patrimoine culturel…)

J’espère avoir mis l’eau à la bouche de quelques curieux…

Lire la suite

through-the-fog

Un pont sur la brume – Kij Johnson

Un Pont sur la Brume de Kij Johnson

Le Bélial, Heure-Lumière

L’Empire décrit par Kij Johnson est coupé en deux. En effet un obstacle naturel extrêmement difficile à franchir sépare les deux contrées. Une gorge large et profonde est emplie d’une brume dense et corrosive qui ne permet aux voyageurs de traverser cette balafre ancestrale qu’à leurs risques et périls. Non seulement, rien ne résiste à cette vapeur acide et tourbillonnante, mais l’abîme est peuplée d’une faune étrange et mystérieuse dont des géants qui renversent tout sur leur passage.

Le gouvernement de l’Empire décide de remédier à ce frein naturel en construisant un pont sur la brume. Les conditions étant particulièrement ardues à « contourner« , il embauche un architecte de renom, Kit Meinem d’Atyar. Les travaux vont durer 5 ans et exiger de passer d’une rive à l’autre sur un bac piloté par l’impétueuse Rasali Bac.

Lire la suite

star_trek_logo_wallpaper__4____50th__anniversary_by_gazomg-d8sgtku

La Planète du jugement – Joe Haldeman

 

La Planète du jugement de Joe Haldeman

Star Trek

Cinquantième anniversaire oblige, je me dois de chroniquer un roman de la mythique série Star Trek, et quel meilleur hommage que de lire un grand nom de la SF, Joe Haldeman. Non, ne vous pincez pas, j’ai bien écris Joe Haldeman, l’auteur de La Guerre Eternelle. Il n’est pas le seul grand nom à avoir collaboré avec la franchise, avec plus ou moins de réussite. Évidement, je ne peux pas prétendre que La Planète du jugement vient flirter avec son roman culte… Mais qu’en est-il exactement ?

Lire la suite

kcko6qz6i

Le Chevalier Rouge – Miles Cameron

Le Chevalier Rouge de Miles Cameron

Renégat, tome 1

Bragelonne

 

260px-les_trc3a8s_riches_heures_du_duc_de_berry_septembre

Quelle passion! C’est la première chose qui m’est venue à l’esprit une fois la dernière page achevée (pavé de plus de 800p). Nous ne pouvons pas reprocher à Miles Cameron une tiédeur quelconque ou une implication mitigée dans son roman Le Chevalier Rouge. Son amour de la geste du Moyen-Âge transpire tout au long du récit, à la fois par le soin apporté aux divers détails de la vie quotidienne, la description précise de l’équipement ou des batailles à pied, en l’air, à cheval ou à genoux. Cette flamme permet à mon sens de gommer les quelques défauts que j’ai pu lui trouver.

Le Chevalier rouge est un roman de fantasy, premier tome d’une trilogie intitulée Renégat ( The Traitor Son en VO) qui comportera finalement 5 volumes. Il s’agit plus précisément d’une dark fantasy moderne et intense dans la lignée de Glen Cook ou Steven Erikson. L’auteur nous invite à suivre le rude combat du mystérieux Chevalier Rouge, Capitaine d’une compagnie de mercenaires en charge de la défense d’une Abbaye contre le monde entier ou presque!

Lire la suite

the-art-of-seokin-chung-8

Sitrinjêta – Christian Léourier

Sitrinjêta de Christian Léourier

Critic

Sitrinjêta est quasiment un space opera classique, à la limite du pulp et du NSO. Nous avons tous les ingrédients nécessaires à un roman d’aventure spatiale mené tambour battant : une princesse en détresse, un gentil voyou, des forces intergalactiques, un trésor fabuleux, des ennemis patibulaires, une amitié solide et virile ainsi que des batailles spatiales. Le panache et la plume très agréable de Christian Léourier animent le tout.

Nous avons Hénar, un jeune capitaine de vaisseau effronté,  déterminé à dénicher un magnifique trésor oublié : Sitrinjêta. Il embarque un équipage pour mener à bien sa chasse au trésor, accueillant à son bord une jeune femme troublante et arrogante. Leur caractère respectif nous promet déjà un bel affrontement. Bien évidemment, cette quête ne se bornera pas à un long voyage tranquille… Lire la suite

c3a9lc3a9phant-terre

La Terre bleue de nos souvenirs – Alastair Reynolds

La Terre Bleue de nos souvenirs d’Alastair Reynolds

Les enfants de Poséïdon, tome 1

Bragelonne

Je me suis enfin décidée à franchir le pas pour me plonger dans un bouquin du britannique Alastair Reynolds. Sa réputation d’écrivain de hard-SF avait eu tendance à me détourner de ses écrits. Cette hésitation n’est pas liée aux termes, explications ou théories techniques et scientifiques, mais à l’aridité émotionnelle que je ressens à la lecture de tels récits. De fait, mes aprioris se sont révélés plutôt infondés, mais pour autant, la lecture de ce premier tome ne m’a pas emballée outre mesure.

Il faut aussi souligner que le 4° de couverture du présent roman, La Terre bleue de nos souvenirs est assez alléchant accolé à un auteur de belle renommée :

« XXIIe siècle. Le Mécanisme sait tout. Où vous êtes, à quoi vous pensez. Geoffrey et Sunday Akinya savent que garder un secret peut s’avérer dangereux. Leur famille a profité de l’essor économique de l’Afrique. Eux l’ont rejeté en bloc. Geoffrey travaille sur l’intelligence animale au Kilimandjaro et Sunday mène une carrière artistique sur la Lune, hors de portée du Mécanisme. Mais en mourant, leur grand-mère laisse un secret qui va les lancer dans une course désespérée… sous l’œil impassible du Mécanisme.« 

Lire la suite