2-juan-roldan

SF et Spiritualité : HELP NEEDED

SF et Spiritualité  : HELP NEEDED

 

Le blog a proposé récemment une chronique sur le roman d’Alex Nikolavotch, Eschatôn.  Ma curiosité fut éveillée par la promesse d’une SF  mêlant étroitement space-opéra et religion, une association inusitée à mes yeux.

Je ne prétends pas que la spiritualité n’est jamais abordé dans la littérature de genre, à l’inverse les textes sont très nombreux, mais peu traitent le fait religieux de manière centrale à ma connaissance. Les textes sur les pratiques magiques et ésotériques ainsi que ceux décrivant des cérémonies  culturelles, religieuses ou de sorcellerie sont très nombreux tout comme les récits visant à la démystification des faits, idées et témoignages surnaturels.

Une question m’a particulièrement intéressée s’agissant d’un roman décrivant la naissance et le développement d’une religion de manière anthropologique dans la veine de ce que nous offre la plume d’Ursula Le Guin.

Ainsi, j’ai besoin de vos lumières pour m’indiquer les romans qui traitent de manière non pas centrale obligatoirement, mais recherchée toute forme de spiritualité.

Lire la suite

the-digital-art-of-evgeny-kazantsev-5

Mes vrais enfants – Jo Walton

Mes vrais enfants – Jo Walton

Dénoël – Lunes d’encre

Prix

Que dire de Mes vrais enfants qui n’ait déjà été écrit ? Chaque chronique, critique ou avis encense ce roman à tel point que j’en ai ouvert les premières pages avec anxiété. La proposition s’inversait quelque peu : serais-je à la hauteur du chef d’œuvre déclaré ?

Ce n’est pas ma première rencontre avec Jo Walton, nous nous sommes croisées à travers les pages non pas de Morwena, mais lors de son uchronie précédente Le Cercle Farthing. Je n’avais pas été conquise à ce moment là, malgré d’excellents retours, mais la plume de l’auteur et sa subtile uchronie m’avaient séduite, me laissant du coup un petit goût de reviens-y.

C’est chose faite avec Mes vrais enfants,  et je me trouve une fois encore, avec  la même sensation assez mitigée.

Lire la suite

the-art-of-alexey-egorov-9

La Reine de l’Air et des Ténèbres – Poul Anderson

La Reine de l’Air et des Ténèbres de Poul Anderson

Le Bélial

Prix Hugo 1972

Prix Locus 1972

Prix Nebula 1971

« Loin de la Terre tourne la planète Roland, tout en contrastes : sur les côtes, des cités modernes, des camps de chercheurs et de techniciens; à l’intérieur des terres, des paysans qui croient encore à la toute-puissance de la Reine de l’Air et des Ténèbres, aux monstres voleurs d’enfants…

Barbro, la jeune biologiste, est sceptique…jusqu’au soir où son enfant est enlevé. Seule une créature ailée a pu commettre ce rapt ! Désespérée, elle part à la recherche de son fils, s’aventurant là où nul n’a jamais pénétré, et ses certitudes rationnelles vont subir le rude assaut des pouvoirs de la magie… »

Récit mêlant Science-fiction, lyrisme et fantasy, si la présentation éditeur ne titille pas vos neurones de la curiosité, espérons que ma critique les fassent fondre d’envie!

Lire la suite

juan-pablo-roldan-02-coffee-f3

Ereader vs Book : the final countdown – TAG

Eraeder vs Book

TAG

Suite a un soucis de mise en format, j’ai du effacer l’article pour pouvoir le publier à nouveau avec des caractères décents. Désolée…

Et avec des photos à jour! 😉

Me voici victime d’une douce vengeance!!! Le Chien critique que j’ai invité à participer aux TAG (à plusieurs reprises) m’a réservée un petit retour de bâton de son cru : Ereader vs Book. En sus, il me surnomme également d’après une présentatrice télé connue, je ne vois vraiment pas pourquoi (;-) )!

Quand j’écris TAG de son cru, c’est que ce dernier a été crée par c’est animal canin prompt à aboyer! Je le trouve particulièrement intéressant car il ‘s’agit de découvrir notre rapport à la nouvelle technologie : la liseuse.

Voici la liste des questions :

  1. Pourquoi la lecture numérique ?
  2. Pourquoi avez vous choisi cette marque et pas une autre
  3. Que pensez-vous des DRM ?
  4. Que pensez-vous du piratage ?
  5. Les ebooks : trop cher ou pas assez ?
  6. Les qualités et défauts de la liseuse

Lire la suite

the-art-of-vladimir-manyukhin-11

Les Chevaux Célestes – Guy Gavriel Kay

Les Chevaux Célestes de Guy Gavriel Kay

L’Atalante

« Le monde vous offre parfois du poison dans une coupe incrustée de pierreries, ou alors des présents stupéfiants. Il n’est pas toujours facile de distinguer les deux. » – GG Kay

 

Ce sont les phrases clés de ce roman. Et pour cause, Shen Tai se voit offrir 250 Chevaux Célestes. Ils sont mythiques, convoités et idolâtrés. 250 est un chiffre exorbitant, l’Empire Kitai dans son ensemble n’en possède pas l’équivalent. Il y a de quoi bousculer l’équilibre des pouvoirs au sein de ce pays millénaire, de quoi composer des poèmes immortels. Telle est la nature de ce présent… en apparence.

« Il n’est pas toujours facile de distinguer les deux. »

Lire la suite

img_180764

Eschatôn – Alex Nikolavitch

Eschatôn d’Alex Nikolavitch

Les moutons électriques

Foi et SF, ou plus exactement Foi et space-opera, est une association surprenante, aussi ma curiosité m’a harcelée jusqu’à ce que je craque pour Eschatôn d’Alex Nikolavitch. Ce n’est pas que le thème soit rarement pris en compte dans les littératures de l’imaginaire, mais que la spiritualité en soit l’axe central a quelque chose d’un peu incongru.

J’avais lu Abzalon de Pierre Bordage qui focalise une trame de son récit sur une religion futuriste, en dehors de celui-ci, je n’ai guère eu l’occasion d’approcher beaucoup de SF de ce genre. Je comprends à la lecture du roman un des raisons de cette rareté : la difficulté de mêler l’intangible à une approche scientifique forte dans un récit captivant et novateur.

D’ailleurs, j’ai quelques difficultés à cerner le genre auquel appartient Eschatôn qui s’apparente avec cette combinaison à de la science-fantasy à la Star Wars.

Pourquoi ce rapprochement ?

Lire la suite

the-art-of-vladimir-manyukhin-8

Liebster Award Saison 3

Liebster Award – saison 3

TAG

J’ai été nominée pour le Liebster Award par Maned Wolf, sans doute sait-elle que j’aime bien me prêter à l’exercice. La blogosphère est un univers qui cache également des mésanges tout aussi facétieuses que les lutins puisque La plume de la mésange m’a également désignée.

Le principe : raconter 11 choses sur soi, répondre aux 11 questions et nominer 11 personnes pour répondre à 11 autres questions.

Les 11 choses sur moi
  • Je suis une fan de tennis depuis des années, mais le pratique que depuis un peu plus de 3 ans. Je suis une fan de Roger Federer, le Maître de la discipline.
  • J’adore aussi le biathlon, peut-être parce ce que j’ai pratiqué la course à pied + tir, et je sais combien la discipline est exigeante. Sans surprise, j’adore Martin Fourcade, même si Raphaël Poiré nous a bien fait rêvé.

Lire la suite

Les dragons de sa Majesté - Naomi Novik

Dragons au menu de janvier 2017

Dragons au menu de janvier 2017

TAG

Le mois de janvier a été particulièrement froid cette année, et c’est avec plaisir que nous avons pu découvrir des paysages blancs magnifiés par les rayons du soleil matinaux. Peu de travaux à l’extérieur, quelques feux de cheminée et beaucoup de lectures. Malheureusement mes colonies d’abeilles ont souffert et quelques unes d’entre elles n’ont pas passé cette période délicate.

J’avais décidé de consacrer le mois de janvier aux « dragons« . Un terme qui s’associait aussi bien à la créature mythologique ailée qu’au titre d’un roman ou d’une entité bizarroïde. Je suis asses satisfaite  d’avoir réussi ce mois thématique en proposant 4 chroniques.

N’hésitez pas en commentaire à signaler vos lectures préférées du mois écoulé, de mes sélections de PAl, ou de tout autre livre.

Lire la suite

the-digital-art-of-shawn-kim-5-1

Dragon Déchu – Peter Hamilton

Dragon Déchu de Peter Hamilton

Bragelonne

 

Voici un roman qui à l’origine m’intimidait : un beau pavé (en fonction des formats 600 ou 950 pages) précédé d’une réputation plutôt flatteuse. Sur le papier, il a tout pour me séduire : une histoire ciselée, des personnages intéressants, des thématiques assumées, et un space opera ambitieux.

A l’orée de XXV° siècle, l’humanité s’est répandue dans l’univers grâce aux trous de vers, de manière modeste toutefois, son rayon d’action ne dépassant pas les cent années-lumières. Quelques exo-planètes ont été colonisées, l’organisation logistique et le financement ont été assurés par une poignées de compagnies privées. Une fois les colonies établies, autonomes et rentables, ces dernières exigent le reversement de dividendes technologiques. Ce n’est pas forcément du goût des nouveaux autochtones qui voient cela non comme une rétribution des risques et des investissements consentis, mais comme des actes de piratages… Lawrence Newton, un sergent à la solde de ZB (Zantiu-Braun), la plus puissante des compagnies, est expédié avec son peloton sur Thrallspring pour assurer le « maintien de l’ordre » lors d’une expédition…

Trop beau pour être vrai, la peur d’être déçue par l’auteur a repoussé sans cesse sa lecture. Puis, le pavé a été englouti en 3 jours!

Lire la suite

the-art-of-lownine-01

La Flotte perdue : Téméraire – Jack Campbell

Téméraire de Jack Campbell

La Flotte Perdue, Tome 2

L’Atalante

 

La Flotte Perdue ou la Retraite des Dix Mille revue et corrigée. Autant de soldats à rapatrier à travers une contrée hostile en pleine période antique, je vous laisse imaginer l’ampleur exceptionnelle de la chose. Avec la flotte de Jack Geary, nous rencontrons le même gigantisme et un espoir tout aussi mince de parvenir à bon port. En effet, Jack Campbell s’est largement inspiré du fameux exploit de Xénophon et de sa traversée de l’Asie Mineure au IV° siècle avant Jésus-Christ.

Isolés sur les plaines entre le Tigre et l’Euphrate, les mercenaires sont conduits par le stratège grec : cette campagne est connue dans l’histoire sous le titre de « Retraite des Dix Mille » (les Grecs de la retraite sont 13 600). Dans son ouvrage l’Anabase, Xénophon stigmatise les faiblesses de l’Empire Perse, relate les péripéties du trajet, les combats difficiles et les rapports humains conflictuels. C’est ce que propose Campbell dans sa saga de space opera

Et, l’auteur américain réussit plutôt bien son coup.

Lire la suite