Dracula, l’Immortel – Drace Stoker

Dracula l’Immortel
de Drace Stoker et de Ian Holt
Michel Laffon
A la vision du titre et surtout du nom de l’auteur, mon cœur a fait boum! Une suite à Dracula et d’un Stoker!

Le quatrième de couverture était alléchant :
« En 1888 un groupe de six intrépides a réussi à détruire Dracula aux portes de son château de Transylvanie. Vingt-cinq ans plus tard, ils se sont dispersés mais le souvenir de cette périlleuse aventure où l’un d’eux a laissé sa vie les poursuit. Combat quasi mystique contre les forces du mal, vengeance d’amoureux endeuillés ou inextinguible jalousie : les raisons mêlées de leur acte continuent de perturber leur existence et la disparition du prince des ténèbres n’a pas apaisé leurs tourments. Une mort inexpliquée devant un théâtre parisien et un deuxième assassinat d’une effroyable cruauté au coeur de Londres vont réveiller la peur. Du Quartier latin à Piccadilly, l’ombre de Dracula semble à nouveau planer… Les héros d’autrefois devront faire face à un ennemi insaisissable aux attaques sournoises ou d’une violence inouïe, mais aussi à leurs propres démons. De quoi brouiller les pistes et troubler les esprits, dans une intrigue menée avec maestria qui ressuscite le fantasme et la malédiction de l’immortalité.« 

Je l’ai donc acheté. La comparaison entre ce roman et celui écrit par son illustre aïeul est quasiment obligatoire. Malheureusement, elle n’est pas à l’avantage de « Dracula, l’immortel ».

Malgré un « savant » mélange d’actions, de sexe, de sordide, d’action, de sexe, de morsures et compagnie, la mayonnaise ne prend pas. L’ambition commerciale, et le désir de surfer sur la vague du Bit-Lit est trop omniprésent et ce roman ne présente aucune originalité.

Certes, ce Dracula se veut être une suite et une libre interprétation de son fameux prédécesseur, mais, il y a une grande différence entre une libre interprétation et un pillage organisé – quitte à à écrire dans la direction totalement opposée de l’œuvre originale.

Je passe sur le côté romanesque…. Mais Van Hesling en vampire est la goutte d’eau de trop.

OU

Il ne faut absolument pas connaître Dracula, ne jamais l’avoir lu ou avoir vu des films assez fidèle à l’original. Et encore…

Publicités

2 réflexions sur “Dracula, l’Immortel – Drace Stoker

  1. Ping : Anno Dracula – Kim Newman – Albédo

  2. Ping : Ruler of books Tag – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s