Star Trek de Gene Roddenberry

Après une première expérience  concluante avec la Sf vers 7 ou 8 ans, C’est d’une part les romans de Jules Vernes et la série Star tek qui m’ont définitivement conquise pour le genre SFFF ( Science-fiction, fantastique et fantasy). J’ai regardé les série TV et notamment TOS que je préfère entre toutes, et les films du premier au dernier J.J. Abrams. Un autre de mes péchés mignons est la lecture des romans dédiés à la série originale avec Spock, Kirk, et compagnie. Malgré leur inégalité de qualité et d’intérêt, il y a des petits joyaux dont certains écrit par de grandes plumes du genre ( ex : Joe Haldeman).

Ainsi, ai-je décidé de vous faire partagé régulièrement mon opinion sur un de ces bouquins. Les romans sont numérotés, or cette classification prend en compte l’ensemble des séries contrairement à mes lectures  du moment.
Commençons donc par le début :

Star Trek de Gene Roddenberry

SMXLL

Immense, luminescent, un nuage vert, l’Intrus, fonce vers la Terre. En quelques secondes, il a anéanti une escadre Klingon qui s’opposait à lui. Ses dimensions sont impressionnantes : sept fois la distance de la Terre au Soleil (7UA). Le croiseur l’Enterprise est en mesure de l’intercepter. Seul l’amiral Kirk peut assumer cette mission pour laquelle la force  comptera moins que le caractère du chef et son expérience. Le vaisseau  spatial est mal en point, il a subi une totale mutation technologique totale et non testée à grade échelle.
Et lors d’une hyper-propulsion l’équipage frôle la désintégration… Soudain, dans son immensité terrifiante, l’Intrus surgit sur les écrans de l’Enterprise et commence à émettre des messages… des messages mentaux.
Le scénario et le roman ont été écrit par un seul homme : Gene Roddenberry le créateur de Star Trek, la fameuse série de SF.
Star Trek, le livre, n’est pas simplement la retranscription du film éponyme. Il y a des scènes complémentaires,  des points de vue exprimés qui donnent davantage de liant à l’histoire globale et un poil plus de profondeur. L’absence »d’effets visuels » n’est pas un problème, car les descriptions du phénomène sont assez précises. L’entité rencontrée, gigantesque et lumineuse, m’a fait penser à une nouvelle que j’ai lu ou plutôt l’inverse : L’île de Peter Watts. Mais le contenu et la portée sont totalement différents…
Sur le fond, Gene Roddenberry propose l’interrogation des plus classique sur la notion de conscience. En effet,  l’utilisation de la machine qui accède à l’état de conscience est un thème très utilisé en SF, c’est d’un grand classicisme. Ce n’est pas pour autant totalement usé, et exploré dans sa totalité. L’évolution de la société et de la technologie avec en pointe de mire le transhumanisme, permette à cette vaste question d’offrir de grosse potentialité. Mais l’originalité doit être de mise et dans ce « roman » elle est limitée. Dommage.
Les personnages principaux sont conformes à l’attente du fan, avec une évolution pour le personnage de Spock qui – elle-  est bien amenée. Pour le novice de la franchise, il n’y aura pas de soucis avec une première prise de contact. Les premières pages sont dédiées à la présentation des principales caractéristiques de chacun d’eux. Il est possible de percevoir un bon background et l’amitié qui les lient dès la première partie du livre. Le personnage de Spock, plus froid et plus énigmatique apporte une petite attente qui est bienvenue.
L’histoire est agréable et cohérente. Le lecteur se laisse facilement emporter par le rythme qui s’accélère au fur et à mesure, tant au niveau des protagonistes avec des tensions exacerbée par l’arrivée du Vulcain, que de l’entité de plus en plus menaçante. SI ce n’est pas des plus original, ce roman reste un bon divertissement qui nous plonge dans l’univers de Star Trek – sans le kitch qui fait le charme de la série.
Défi Lecture 2016
12295263_10153872122952369_9088107963143541444_n
Défi 2016
Publicités

6 réflexions sur “Star Trek de Gene Roddenberry

  1. Ping : Star Trek II : la colère de Khan – Albédo

  2. Ha, un amateur de Star Trek ! Ça ne court pas les rues dans notre pays… 😉
    J’avoue que je ne me suis jamais penché sur les romans (il faut dire que je comble mon immense retard avec les diffusions télévisuelles que je n’ai jamais eu l’occasion de voir jusqu’ici…), mais j’y penserai un jour, histoire d’aller un peu plus loin que ce que racontent les films.

    Aimé par 1 personne

    1. Hé oui, et sans doute dans les premiers! Depuis 1986 et sa diffusion à la TV. Cela n’a pas été facile pendant des années d’être fan de Star Trek dans ce pays : le regard interloqué des gens qui nous prennent pour des attardés mentaux et/ou affectifs – trouver la matière à visuliser ou à lire… Question matière il n’y avait quasiment rien à se mettre sous la dent – surtout à la campagne – du coup j’ai jeté mon dévolu sur les romans Star Trek en anglais d’abord. Du coup il y a une grosse part de nostalgie chez moi avec Star Trek.

      J'aime

  3. Ping : HELP NEEDED – Défi lecture 2016 – Albédo

  4. Ping : HELP PROVIDED ! – Albédo

  5. Ping : Le Monolithe Noir – Bertrand Passegué – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s