Enseigne Flandry – Poul Anderson

Enseigne Flandry de Poul Anderson

dans Chevalier de l’Empire Terrien
L’Atalante – La Dentelle du Cygne
Le volume Chevalier de l’Empire Terrien est le troisième de la série Dominic Flandry. Il fait suite à Agent de l’Empire Terrien et Défenseur de l’Empire Terrien. Ce dernier tome contient 2 romans consacrés à l’agent galactique : Enseigne Flandry et Le Chevalier de spectres et d’ombres. Je choisis de consacrer une première critique à cet ultime publication des éditions Atalante et non aux précédentes  car la chronologie des aventures de Dominic Flandry sont plus savoureuses dans cet ordre, et d’ailleurs plus cohérentes.

J’ai noté que le roman accompagnant le début des péripéties de l’officier en question est également sa dernière. Ainsi, sont regroupées les prémices et le crépuscule d’une vie mouvementée, mais manque la saveur du chemin parcouru.
Tournons nous donc vers le roman : Enseigne Flandry. Dominic est un jeune officier fraîchement émoulu de l’école et affecté pour sa première mission sur une planète éloignée et sans enjeu apparent. Starkad n’est pas aussi anodine, les terriens et les mersiens s’affrontent dans un style « guerre froide » par indigènes interposés. Alors que l’Empire soutient le peuple terrestre, Mersia tente de faire pencher la balance pour l’espèce aquatique, nommé le Peuple.
Poul Anderson donne vie et corps à tout un panel de civilisations avec un minimum de pages. C’est une invitation au voyage que l’auteur américain propose ici, agrémentée d’une petite touche kitsh. Ce que j’adore avec Poul Anderson, c’est l’exotisme et le sérieux avec lesquels les espèces extra-terrestres sont imaginées et décrites.
« Élaborées à partir  de ces perceptions primitives, leur mathématiques rejetaient la notion d’infini (…) il était empiriquement insensé de concevoir un nombre supérieur à la factorielle de N, N étant le nombre de particules observables de l’univers. Un nombre plus élevé ne pouvait rien décrire« …
La trame, sans grosse surprise, est bien ficelée, agréable à suivre et à lire. L’ambiance Guerre Froide avec ses faux semblants et ses supercheries n’est qu’une traduction de l’époque d’alors, et montre l’impact de ces tensions sur la population américaine entre autres.
Dominic Flandry est un James Bond croisé d’Indiana Jones avant l’heure : charismatique, chanceux, intelligent, audacieux et doté de l’arrogance qui accompagne ce genre de personnage. Mais, il n’est pas uni-dimensionnel pour autant, bien que son caractère et sa personnalité prennent surtout de l’ampleur avec l’ensemble de ses aventures.
Ce premier roman n’est sans doute pas le meilleur ni du genre (SF de l’âge d’Or), ni de la série des Dominic Flandry, mais il demeure un excellent divertissement et une porte d’entrée indispensable au cycle (ligue psychotechnique).
Publicités

7 réflexions sur “Enseigne Flandry – Poul Anderson

  1. Ping : Un cirque de tous les diables – Poul Anderson – Albédo

  2. Ping : Un coup d’oeil sur Mars 2016 – Albédo

  3. Ping : Les vandales du vide – Jack Vance – Albédo

  4. Ping : Dominic Flandry, La Longue Nuit – Albédo

  5. Ping : Les Mondes rebelles – Poul Anderson – Albédo

  6. Ping : Chevalier de spectres et d’ombres – Poul Anderson – Albédo

  7. Ping : Je suis une fangirl – TAG – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s