Fils des brumes – Brandon Sanderson

Un petit focus sur la trilogie Fils des Brumes de Brandon Sanderson

 Trilogie Fils des Brumes de Sanderson

T1 : L’empire Ultime
T2 : Le Puits de l’Ascension
T3 : Le Héros des siècles
Kell – un rebelle charismatique et vif d’esprit – décide de monter un gros coup avec sa bande de voleurs, un coup à peine imaginable, son commanditaire : le chef de la rébellion skaa (le peuple opprimé de l’Empire Ultime). Pour accomplir cette mission, son plan est simple :
  • semer la zizanie dans la structure politico-économique de la capitale, et par conséquent dans le reste de l’Empire qui dépend étroitement du pouvoir centralisateur.
  • obtenir des renseignements en infiltrant diverses strates administratives et politiques grâce à un de ses comparses qui passe aisément pour un noble.
Son objectif est impossible : voler l’atium, un métal précieux et rare, base du pouvoir du  Seigneur Maître.

A cette fin, il fait la rencontre de Vin, une jeune femme très particulière, dotée de pouvoirs similaires aux siens, les Fils-des-Brumes. Une forme de magie qui leur permettent d’interagir avec les métaux.

Tome 1 : L’Empire Ultime

  • Broché: 616 pages
  • Editeur : Orbit –  17 mars 2010
Cette trilogie touche à plusieurs univers : la fantasy, les « films de voleurs », les films « asiatiques »… En effet, ce roman très visuel est un savant mélange d’ingrédients qui nous offre une saveur particulière dès l’entrée en matière.
Malgré une approche très classique dans le monde de la fantasy puisque le but de nos héros consiste à lutter contre le tyran et à le faire chuter de son trône; l’univers de l’Empire diffère de ce que j’ai pu lire jusqu’à présent.  Ses contrées sont soumises à un climat capricieux, l’Empire est touchés pas des des pluies de cendre très mystérieuses qui donnent une touche légèrement lugubre et particulière aux romans. Original, ce tome l’est aussi par la mise en œuvre de ses magies des métaux (mais je n’en dirai pas plus sur le sujet).
La trame elle-même réserve des surprises, les combats sont bien décris et rendraient vert de jalousie les meilleurs ninjas du monde, le plan pour le vol est astucieux, le rythme est enlevé et cette première partie s’achève sur une fin qui ne déçoit pas. Et, car cela mérite d’être dit, le traduction est très bonne.

 

Cependant, tout n’est pas parfait. En effet, exceptions faites des deux personnages principaux, les autres manquent de profondeurs, de relief et sont à la limite du caricatural. Il y a  également quelques longueurs (surtout au début) et un ou deux points de la trame qui nuisent à l’ensemble qui apparaissent comme des ficelles à la limite grossière (les épisodes avec Straff Venture et Yeden).

Certes l’histoire est bien ficelée, et nous réserve quelques surprises, mais peut être au détriment de la psychologie des personnages, toutefois, le roman se lit avec facilité, envie et plaisir.

Tome 2 : Le Puit de l’Ascension

Editeur : Orbit  – 13 octobre 2010
Broché: 726 pages

L’histoire reprend une année après la chute du Seigneur Maître. Le roi Venture apprend le dur métier de dirigeant et doit composer avec plusieurs factions, et surtout de nombreuses sources d’inquiétude. Son propre père veut son trône, un puissant ennemi également, des amis se sont associés à des créatures belliqueuses et menacent des villes alentours… et Vin ne semble pas sur le point de se rapprocher ou de partager sa vie durablement. Heureusement, il peut compter  sur des amis et conseillers fidèles, bien qu’un peut trop portés à exprimer certaines critiques tout haut.

Sandeson nous livre un deuxième tome savoureux, ce monde est toujours aussi surprenant et original. Il maîtrise tout au long son récit et nous fait vivre une aventure exotique et très prenante. Même après la disparition du tyran, les enjeux restent très importants, et le danger peut être davantage omniprésent. D’ailleurs, les personnages, toujours aussi attachants et captivants, ont gagné en épaisseur. Du coup, l’intérêt du lecteur s’en trouve largement renouvelé! La magie imaginée conserve toute sa particularité, et même plus… l’auteur parvient encore à nous surprendre par sa créativité et l’originalité de cette aptitude basée sur la maîtrise des métaux.
Les reproches fait au premier tome persistent, quelques longueurs et répétitions. J’émettrais quelques réserves sur l’héroïne Vin, qui fait preuve généralement de maturité, mais parfois, elle me semble un poil trop naïve ou inconséquente.

 

Tome 3 : Le Héros des Siècles

Broché: 600 pages
Editeur : Orbit – 20 avril 2011
Denier tome de la fabuleuse trilogie. Les événements se précipitent, les catastrophes s’enchaînent et, rien ne semble pouvoir s’opposer à l’échec de Vin et  de Elend Venture. D’autant plus que des « phénomènes » mystérieuses et impalpables semblent se jouer de l’équipe en place. Ces ou cette chose(s), très subtile(s) et efficace(s), gagne(nt) irrémédiablement du terrain et éteint peu à peu tout espoir. En dévoiler davantage, gâcherait une histoire qui se conclue avec panache.
Les acteurs ont mûrit et cela fait un bien immense à l’histoire (Vin est « parfaite » dans ce tome), les défauts initiaux se sont largement gommés pour nous offrir une équipe cohérente et soudée. Toutes les créatures sont partie prenante du déroulement de l’histoire, avec son lot de surprises…
L’écriture est efficace, la magie unique, un monde riche, mais c’est la créativité de l’auteur qui fait la qualité de ce récit. J’avais beaucoup d’attente après deux premiers tomes  bien construits, et je suis loin d’être déçue. Une belle fin, émouvante et inattendue (quoique…).
Un pur régal.
Autres avis :
Tome 1  :  LorkhanXapur
Tome 2 :  LorkhanXapur
Tome 3  :  LorkhanXapur
Publicités

10 réflexions sur “Fils des brumes – Brandon Sanderson

  1. Ping : Le Héros des Siècles (Fils des Brumes, tome 3) – Brandon Sanderson | Les Lectures de Xapur

  2. Ping : Le Puits de l’Ascension (Fils des Brumes, tome 2) – Brandon Sanderson | Les Lectures de Xapur

  3. Ping : L’Empire ultime (Fils des Brumes, tome 1) – Brandon Sanderson | Les Lectures de Xapur

  4. Avec le recul, il y a un aspect très « mécanique » à la magie de cet univers, mais le tout reste très cinématographique, donc ça reste sympa.
    Par contre, le côté guimauve de l’histoire entre Vin et Elend, ça m’a sérieusement gonflé, c’est bien dommage.

    Quand on y pense, on n’est pas loin d’un roman « young adult », fluide et dynamique, mais il faudrait que Sanderson soigne un peu ses personnages. Une exception tout de même : Kelsier, très réussi, à l’image du tome 1, le meilleur de la trilogie (mais le tome 3 vaut aussi le coup pour le côté cataclysmique !).

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que l’histoire entre Vin et Elend est un peu guimauve – c’est sans doute l’aspect young adult dont tu parles. Je ne l’ai pas trouvé des plus intéressante ou qui ajoute une grande plus-value à l’histoire. D’ailleurs je n’en parle quasiment pas pour dire combien cela m’a « captivée »!

      J'aime

    1. L’aspect magie est le point qui m’a enthousiasmée. Il est vrai qu’il y a des longueurs et je suis parvenue à passer outre – le sachant à l’avance. Cela ne m’a pas gênée. Mais, elles sont présentes et l’histoire aurait gagné en punch avec quelques coupes bien senties. Cela aurait ou faire un excellent roman de fantasy.
      J’ai malgré tout beaucoup aimé.

      Aimé par 1 personne

  5. Ping : Mes 42 livres de chevet – 30 à 21 – Albédo

  6. Ping : The Penitent Damned – Django Wexler – Albédo

  7. Ping : La promesse du sang – Brian McClellan – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s