Des prix et encore des prix!

Après une petite semaine loin de la civilisation connectée , me voici de retour ! J’avais une critique de retard (Replay) à cette date-là, me voici désormais à 3 livres sur le carreau!

Pendant ce temps, des prix ont été annoncé… je ne jugerai pas de leur attribution, n’ayant pas lu l’ensemble des romans ou nouvelles concernés. En revanche, je puis faire part de mon enthousiasme concernant certains lauréats.

Ainsi, lors des Futuriales 2016 le pris de la Révélation 2016 a été décerné à :

Stéphane Przybylski pour Le château des millions d’années.

Un roman de SF ambitieux, complexe et captivant. Impressionnant pour un premier roman autant par la qualité d’écriture que par la structure élaborée. Le deuxième tome est paru et critiqué dans ce blog ( ici), le tome 3 doit paraître en juin de cette année.

Félicitations à l’auteur et à la maison d’édition, Le Bélial.

Prix GPI 2016 du roman francophone :

En cette saison, le GPI – Grand Prix de l’Imaginaire – décerne ses prix à plusieurs catégories. J’ai lu certaines des œuvres en lice, d’autres sont sur mes tablettes, et je compte bien les lire prochainement. J’avais un coup de cœur cette année et je suis très heureuse que l’auteur ait été récompensé. (Le château des millions d’années avait également été nominé dans cette catégorie).

Laurent Genefort pour Lum’en.

J’ai vraiment adoré l’immersion proposée sur Garance.

Félicitations à l’auteur et à la maison d’édition, Le Bélial.

Prix GPI 2016 de la nouvelle francophone :

Laurent Genefort pour Ethfrag.

De ce que j’avais lu en nouvelles francophones, c’était mon favori. Je trouve qu’elle sortait vraiment du lot par rapport à ce que j’avais lu par ailleurs. En revanche, pour le roman francophone je ne serais pas aussi catégorique et je n’aurais pas trop parier vu les œuvres concurrentes qui m’avait également séduites.

Félicitations à l’auteur et à la maison d’édition, Le Bélial.

Pour les autres prix, mes lectures n’ont pas ou peu collée à l’actualité des prix. J’ai noté avec une certaine logique que le prix de la traduction n’avait pas été remis pour La justice de l’Ancillaire, vu la lourdeur de lecture engendrée par le choix de traduction, cela me semble cohérent ( et me rassure quelques part).

Voici les autres prix GPI 2016 :

Roman étranger :
Andri MAGNASON, LoveStar

Nouvelle étrangère :
Ken LIU, La Ménagerie de papier (le Bélial et Quarante-Deux)

Roman jeunesse francophone :
Christelle DABOS, La Passe-miroir (Gallimard)

Roman jeunesse étranger :
David HOFMEYR, Stone Rider (Gallimard)

Prix Jacques Chambon de la traduction :
Jacques BARBÉRI, L’Evangile selon Eymerich de Valerio EVANGELISTI  (La Volte)

Prix Wojtek Siudmak du graphisme :
Laurent GAPAILLARD , La Passe-miroir de Christelle DABOS

Essai :
Pascal PINTEAU, Effets spéciaux : deux siècles d’histoires  (Bragelonne)

Prix spécial :
Natacha VAS-DEYRES et Richard COMBALLOT, les Carnets chronolytiques de Michel Jeury.

Dans l’attente des prix anglo-saxons, avez-vous un favori ?

PS : la date est importante, je me devais de publier un article ce 13 mai!

Publicités

Une réflexion sur “Des prix et encore des prix!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s