Sitrinjêta – Christian Léourier

Sitrinjêta de Christian Léourier

Critic

Sitrinjêta est quasiment un space opera classique, à la limite du pulp et du NSO. Nous avons tous les ingrédients nécessaires à un roman d’aventure spatiale mené tambour battant : une princesse en détresse, un gentil voyou, des forces intergalactiques, un trésor fabuleux, des ennemis patibulaires, une amitié solide et virile ainsi que des batailles spatiales. Le panache et la plume très agréable de Christian Léourier animent le tout.

Nous avons Hénar, un jeune capitaine de vaisseau effronté,  déterminé à dénicher un magnifique trésor oublié : Sitrinjêta. Il embarque un équipage pour mener à bien sa chasse au trésor, accueillant à son bord une jeune femme troublante et arrogante. Leur caractère respectif nous promet déjà un bel affrontement. Bien évidemment, cette quête ne se bornera pas à un long voyage tranquille…

Je tiens à souligner que lire un auteur français avec une prose à la fois rythmée et emplie d’humour, fut pour moi un régal. Les dialogues sont savoureux, et je me suis prise à rire (ou à sourire) plus d’une fois.  Christian Léourier dose parfaitement ce levier de l’humour sans en faire trop et alors tomber dans le pastiche, la parodie ou l’humour potache. Cet équilibre met en relief les moments sombres du récit et la tragédie vécue par Hénar. Le lecteur découvre un roman plus nuancé et du coup plus sérieux que mon introducton pourrait le laisser paraître.

De plus les personnages sont réussis, notamment Hénar, son navigateur ainsi que la mystérieuse prêtesse. Le lecteur découvrira un capitaine intrépide qui ressemble un peu trop à Han Solo pour être tout à fait original, seules les révélations sur son passé l’éloignent de l’illustre et séduisant contrebandier de Star Wars. Ces révélations ne sont pas des plus surprenantes, mais sont intelligemment agencées à un moment crucial du récit et cela fonctionne plutôt bien. Le Navigateur – un être surprenant qui s’est attaché à notre héros en raison d’une équation mathématque – est à la recherche du « sens de la vie » et donc de la résolution de l’équation cosmique parfaite – comme tout son peuple. Notre prêtresse, la linfangolà, gardienne de l’Harmonie est de son côté arrogante, manipulatrice et secrète, alors que quelques moments de doutes parviennent à nous la rendre sympathique.

En ce qui concerne les protagonistes de second plan, ils sont stéréoptypés et sans beaucoup d’originalité. Cette sensation est partiellement comblée par le bestiaire de Christian Léourier : cela va des aliens proches du mollusque et assez agressifs, à des êtres possédant des caractérisques tenant de l’insecte, en passant par des humanoïdes longilignes ou rabougris et aussi les « sages » de l’univers… Cet aspect ainsi que la richesse de la galaxie en terme de « faune », de factions et de relations conflictuelles fait penser au cycle de L’Elévation de David Brin, notamment à Marée Stellaire. On y croise de nombreuses espèces, souvent des « va-t-en guerre » assez binaires, mais nous découvrons également des aliens avec des compétences si avancées qu’elles tutoient l’art dans sa plus pure expression (les géographes). Les recherches des Ghors sur  une race ancienne omnisciente  et disparue renforcent ce parrallèle avec l’oeuvre de l’auteur américain.

Sitrinjêta ne possède certes pas un univers aussi fouillé et une thématique aussi riche que dans le cycle de l’Elévation (il n’en a pas l’ambition d’ailleurs), mais l’approche de l’auteur s’apparante davantage à cette veine qu’à celle de Star Wars. Outre le bestiaire, l’aspect qui charpente son univers tient à la philosphie de vie (ou la religion) défendue par la linfangolà, gardienne de l’Harmonie. Une harmonie qui passe par la confrontation ainsi et l’oppostion et non par la paix, avec une vision du Big Bang… explosive et pétillante. Il est impossible d’en dire davanatge sans déflorer une grande partie de la trame et donc de la saveur du récit. Je peux ajouter que le choix de la future prêtresse, respectée dans toute la galaxie et considérée comme une caution morale majeure, n’est pas sans rappeler le processus de sélection de la Prêtresse dans Les Tombeaux d’Atuan de Le Guin, d’ailleurs les deux personnalités partagent quelques traits de caractère.

Que dire de plus, l’histoire ne se résume pas à une simple chasse au trésor, mais s’il s’agit essentiellement de cela, avec des obstacles de bon aloi, des retournements de situation, des trahisons et des coups de bol. Le récit est agréable sans grande surprise, mais bien réalisé et les batailles spatiales sont au rendez-vous.

Sitrinjêta est un roman de « space opera » bourré d’humour et de joie de vivre, un rayon de soleil à savourer instantannément.

Autres critiques :

Blog-o-livreLorhkanUn Papillon dans la Lune

Challenge :

Et un combo de l’espace ! Un de plus!

Challenge Summer Short Stories of SFFF – saison 2

summer-short-stories-sfff-saison-2

Summer Star Wars – Épisode VII

ssw-7

Challenge Lecture 2016 : un livre acheté sur un coup de tête

Advertisements

12 réflexions sur “Sitrinjêta – Christian Léourier

  1. L’auteur reviendra prochainement dans cet univers. Et moi ça me convient, ça va permettre de mieux connaître tout cet environnement décrit un peu rapidement à mon goût. Pour le reste, c’est du space-op’ détente et un brin poétique aussi, bien écrit surtout. Un bon moment.

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Challenge Summer Short Stories of SFFF saison 2 – bilan final | Les Lectures de Xapur

  3. Ping : De l’Or à foison pour Août 2016 – Albédo

  4. Ping : Une belle rentrée pour septembre 2016 – Albédo

  5. Ping : Chroniques des livres éligibles au Prix Planète-SF 2017 : L à Z (par titre) - Planète-SF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s