Le Comte de Monte-Cristo – Alexandre Dumas

Le Comte de Monte-Cristo figure parmi les romans les plus connus et les plus adaptés d’Alexandre Dumas. Aventure, voyage, amour contrarié, et surtout vengeance en font un récit prenant, flamboyant et qui présente déjà les prémices du mouvement « romantique » que connaîtra l’Europe dans les années qui suivirent.

Le héros de Dumas, Edmond Dantés, Comte de Monte-Cristo se pose en personnage rédempteur, entre l’ange-vengeur et l’anti-héros si cher à notre époque.

Ma trilogie de 1847, surnommée « Mon Précieux »

Une base historique et une critique du Bonapartisme ?

Au début du règne de Louis XVIII, la figure de l’Empereur reste populaire et ses soutiens actifs. Le retour de Napoléon sur le trône de France demeure une crainte pour le gouvernement en place, qui espère que son exil sur l’île d’Elbe s’avèrera suffisant pour contrarier un tel projet.

Les Elbois déclarèrent le 4 mai 1814 lors de son arrivée en résidence surveillée : » Le plus heureux événement qui pût jamais illustrer l’histoire de l’île d’Elbe s’est réalisé en ce jour ! Notre auguste souverain l’Empereur Napoléon est arrivé parmi nous. Nos vœux sont accomplis : la félicité de l’île d’Elbe est assurée…
… Unissons-nous autour de sa personne sacrée, rivalisons de zèle et de fidélité pour le servir…
». Cette ferveur se partage dans la population, et les agents du roi, Louis XVIII, en avait pleinement conscience, aussi le bonapartisme est-il considéré comme un risque et les personnalités de premier plan sous étroite surveillance. Certes les espions sur l’île remontaient des informations rassurantes :
« Napoléon semble avoir perdu toute habitude de travail et d’étude sédentaire. Il a quatre résidences dans diverses localités de l’île, et son unique occupation consiste à y faire des changements et des améliorations. … Je commence à croire qu’il est tout à fait résigné à sa retraite et qu’il se trouve passablement heureux, excepté quand, dans sa solitude, se réveille le souvenir de son ancienne grandeur, souvenir rendu plus amer par le besoin d’argent et la pensée qu’on retient loin de lui l’Impératrice et le Roi de Rome » … (20 septembre 1814)

Toutefois, la silhouette de Napoléon pèse encore dans cette société qu’il a façonnée, et son aura est telle, que des mesures existent pour palier à toute tentative.

Ces quelques éléments sont nécessaires pour apprécier pleinement l’ironie de la situation et de l’ensemble du roman de Dumas.

En février de l’année 1815, Napoléon se prépare avec minutie et secret à quitter l’île d’Elbe. Par ailleurs, Edmond Dantès, dix-neuf ans, second du navire Le Pharaon, débarque à Marseille après avoir accompli une discrète « course » pour le compte de son capitaine atteint d’une fièvre à laquelle il succombera. L’armateur, Pierre Morrel, impressionné par le sérieux, les compétences et le sens du devoir du jeune homme envisage alors de le nommer Capitaine du Le Pharaon, au grand dam du comptable du navire, Danglars, qui estime que la place lui revenait de droit…

Or, en ce février 1815, Edmond est tout à son bonheur, sa carrière emprunte une voie plus que navigable, il prévoit de se fiancer avec la belle catalane Mercédès qu’il doit épouser sous peu; il revoit son père, affaiblit, trop heureux, à qui il partage de sa félicité.

Or, cette même félicité excite de nombreuses jalousies. Outre, Danglars le comptable, nous trouvons sur les rangs des envieux, Fernand Mondégo, le cousin de la belle catalane et même Caderousse le voisin de son père qui dévoile une nature profondément ancrée.

Les 3 conspirateurs se retrouvent dans le quartier catalan de Marseille et mettent en place un plan visant à éliminer leur rival. Notre héros a fait un détour par l’île d’Elbe pour remettre un pli à un éminent personnage… Le Bonapartisme étant un délit, voire en fonction de la gravité de l’implication, un crime, la Pandore, saisie par M de Villefort, substitut du procureur du roi à Marseille, débarque le jour des noces d’Edmond pour qu’il réponde devant la justice de ces accusations.

La crédulité du jeune homme, alliée à sa bonne foi convainc M de Villefort de l’innocence de ce dernier; le substitut est sur le point de libérer notre ami lorsque le sort, malicieux, facétieux, dévoile un fait déterminant qui scellera le destin de Dantès. Un nom. Un simple nom sur le courrier: M de Noirtier, père de M de Villefort. Un nom qui mettrait en péril toute la carrière sans tâche de cet ambitieux…

Les policiers vont donc raccompagner notre jeune ami jusqu’aux portes du Château d’If, prison d’état, cachot d’oubli. Il y sera enfermé sans explication durant 14 longues années. Son salut, il le devra à l’abbé Faria qui – suite à un mauvais calcul débouche dans sa cellule au lieu d’amérir en Méditérannée – va le prendre sous son aile, le former, l’éduquer, l’instruire et démêler l’écheveau qui l’a conduit dans cette geôle, puis en ultime cadeau lui offrira richesse et liberté.

Notre homme a eu 14 ans pour ruminer une vengeance. Et quelle vengeance! Un chef d’œuvre.

La relation entre Alexandre Dumas et les Bonaparte est à la fois unique et parfois contradictoire, empreinte d’amitié et de fascination mais également de ressentiment. En effet, cet immense écrivain était le fils du « Diable Noir » de l’Armée des Alpes, le marquis Thomas Alexandre Davy de La Pailleterie, noir, fils d’esclave et général sous Napoléon.

En 1802, il est mis à la retraite comme de nombreux officiers – ceux qui n’affichaient pas un soutien ostensible à l’Empereur formeraient de plus gros de l’écrémage des rangs de ma Grande Armée, selon des historiens; il meurt en 1806 sans qu’aucune de ses tentatives de réintégration s’avèrent positives. Les démarches de sa veuve ne connaîtrons pas plus de succès. Alexandre Dumas, leur fils, a 4 ans.

Cette situation est propice à la naissance d’une certaine rancune. Pourtant, Alexandre Dumas s’avèrera un familier de la maison Bonaparte, il ira jusqu’à rendre visite à Louis-Napoléon en sa prison de Hem. Pourtant, il ne sera jamais un de ses soutiens politiques comme l’attesteront ses prises de positions.

Il est intéressant de noter que chronologiquement le parcours (prison + accession au pouvoir) d’Edmond Dantès épouse celui du futur Napoléon III.

Toujours est-il qu’une simple entrevue ayant trait à l’Empereur fut la source du malheur du jeune Edmond Dantés, qui prit le nom de Comte de Monté-Cristo pour accomplir une vengeance Ô combien jouissive.

Des Personnages emblématiques

Edmond Dantès est le héros – ou anti-héros pour les critères du XIX° – de cette épopée, alias comte de Monte-Cristo, lord Wilmore, abbé Giacomo Busoni, Zaccone, Simbad le Marin. Fin, charmeur, froid, charismatique, il est impossible de ne pas être happé par une telle personnalité. La plume délicieuse de Dumas lui donne une consistance parfaite.

Mercédès, fiancée à Edmond Dantès, elle épouse Fernand Mondego par dépit. Le Comte la considère comme une traîtresse avant de comprendre peu à peu la situation. Et pour clôturer toute cette histoire, c’est par elle que viendra une grande partie du dénouement. Elle aura un fils, Albert qui s’avèrera sa seule raison de vivre.

Fernand Mondego, amoureux de Mercédès, fera parti des conspirationnistes. Son absence de loyauté apparaît au lecteur dès les premières pages le mettant en scène, aussi, certaines des révélations qui suivront ne seront-elles pas surprenantes. Malin, vindicatif, faux et adroit, son habileté le conduit au titre de Comte de Morcef et à devenir pair de l’Empire. Il épouse Mercédès après l’avoir convaincue de la mort d’Edmond. Dumas réussit le tour de force de nous forcer à éprouver de l’empathie pour ce personnage, malgré le mépris que l’on conçoit par ailleurs.

Danglars, comptable du le Pharaon, est sans doute le personnage le plus retors – à concurrence avec Monte-Cristo. Opportuniste, vaniteux et avide, il parvient à s’établir dans une situation très enviable de banquier. Son mariage avec une veuve participe à cette fortune, surtout que celle-ci fut la maîtresse d’un substitut du procureur du roi… Fait connu par feu son ancien époux…

Gérard de Villefort, substitut du procureur à Marseille. C’est aussi un mariage profitable qui lui fait grimper les échelons – et avoir étouffé un secret compromettant relatif aux positions politiques de son père. En effet, ses beaux-parents, le marquis et la marquise de Saint-Méran, jouissent de l’oreille du roi. Arriviste, ambitieux, vil, et concupiscent, il écarte et écrase tous les obstacles sur sa voie professionnelle et personnelle. Scrupule est un mot absent de son champ lexical, tout comme l’empathie. Avec son épouse, ils forment une paire redoutable et exécrable. Dumas parvient à nous les rendre détestables au delà de tout entendement.

Enfin l’abbé Faria, le mentor, le sage par excellente, qui représente l’autre facette de la destinée qu’utilise Dumas pour mettre en place ce roman magistral.

En conclusion :

UN MONUMENT

Autre critique :

à venir….

Un petit coup de pouce pour votre lutin adoré :

Envie de soutenir le blog ? Vous pouvez le faire en passant par le lien en dessous (pas de frais supplémentaire!). Ceci m’aide à financer l’hébergement du site sans publicité et à organiser des concours avec des romans à offrir.

Le comte de Monté-Cristo de Dumas (8,90€) et en numérique annoté (4€)

Lu et chroniqué dans le cadre du challenge le Pavé de l’été de Brize!!!

Nombre de pages : 1246

Publicité

11 réflexions sur “Le Comte de Monte-Cristo – Alexandre Dumas

    • Je en regrette jamais ma lecture de ce roman que j’estime plus marquant et précis que les autres de Dumas, même si je les apprécie beaucoup. De temps à autre, je m’efforce de lire des classique car il y a tellement de pépites.

      J’aime

  1. De Dumas, je n’ai à peu près lu que La reine Margot mais j’avais adoré ma lecture ! Ca se lisait comme du page turner c’était incroyable. J’espère un jour pouvoir lire celui-ci qui a l’air vraiment excellent et dont on parle dans un film qui m’avait fort marquée : Sleepers.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s