Fondation et Empire – Isaac Asimov

Cycle Fondation, tome II

La Fondation, située sur Terminus, fut créée par Hari Seldon, un psycho-historien visionnaire qui prédit la chute de L’Empire régnant sur une pléthore de mondes. Ces déclarations lui valurent l’exil aux fins fonds du monde civilisé, sur une planète entourée de civilisations « barbares ». Maintenir l’indépendance ne fut guère aisé parmi les loups et rapaces les jouxtant, mais Seldon avait tout prédit, aussi ses successeurs parvinrent-ils à conserver autonomie et intégrité territoriale, grâce notamment aux connaissances et à la technologie. Ainsi qu’un atout assez cocasse dans ce monde : la religion, elle se répandit rapidement et fit craindre à ses peuples crédules que la technologie de la fondation relevée d’une magie divine et punitive.

Nous voyons déjà, le principe cher à Dick qui se résume à l’apparence magique que revêt toute technologie trop avancée pour être comprise « intuitivement ».

Dans ce tome 2, Fondation et Empire, la violence redouble et secoue l’ensemble des mondes habités et juridiquement contrôlés par l’empereur. Ce dernier perd de sa superbe et surtout tangue largement sur son trône, sa légitimité remise en cause régulièrement et perdant l’autorité sur des portions entières de son empire.

Seul un jeune général semble taillé pour faire face à ce défi, tout en lorgnant avec gourmandise sur les secrets de la Fondation. Par ailleurs, une menace externe se précise, en la personne d’un tout nouveau conquérant, affublé du surnom peu flatteur de Mulet!

Un univers qui s’enrichit, un tome plus abouti

Nous pourrions être assez frustrés par le choix d’Asimov de nous tenir éloignés de la liquidation de l’Empire. En effet, cet événement clef, phare, majeur prédit et prévu par Hari Seldon se déroule sous nos yeux… lointains, très lointains. Toutefois, nous en recevons les répercussions à travers notre lecture, les conséquences sont même terribles pour la Fondation qui perd le soutien de l’Empereur, bouclier protecteur dont elle a joué parfois pour éloigner les charognards.

Ce choix permet, en délaissant la grande Histoire, de conter la petite histoire, celle qui nous tient à coeur, objet même de cette histoire du futur.

Dans une premier temps, la première nouvelle relate le conflit naissant entre un jeune général d’empire, Bel Riose et la Fondation. Toute l’intrigue y est captivante, savamment dosée entre moments de d’attente et de tension, et phases de décisions et d’actions. L’équilibre est excellent et procure une sensation d’être sur le fil assez jouissive. Nous sentons à tout instant une Fondation prête à basculer dans le néant, au profit de ce jeune loup aux dents longues. L’issue est loin d’être écrite, ni aussi évidente que lors des premières nouvelles, le suspens gagne en qualité, tout comme la « véracité » de l’ensemble.

Aussi, devient-il moins frustrant d’être tenus à l’écart des événements majeurs secouant l’Empire, car cet épisode décrit finalement une conséquence logique de ce qui se déroule loin de nos yeux, et dans de multiples secteurs…

La seconde nouvelle fait suite à celle-ci. L’Empire fait face à un danger plus pressant encore. Un conquérant est sur le point de renverser l’ensemble du monde connu, et de se tailler la part de l’éléphant. Le Mulet s’avère un adversaire redoutable, doté de capacités remarquables, à tel point que nous nous interrogeons sur une éventuelle pré-science dans son cas, une hypothèse guère farfelue car les rumeurs ne font-elles pas état de mutations ?

Tout comme la première nouvelle, l’intrigue est de grande qualité et tout aussi bien menée. Elle distille des informations et des passages qui enrichissent l’univers crée dans le tome1. La maîtrise de l’auteur y apparaît davantage encore, surtout que nous pourrions y voir un miroir, ou un négatif de la première nouvelle. C’est un travail d’équilibriste, une épreuve qu’Asimov passe avec brio.

Un style tout en simplicité

Isaac Asimov n’est pas salué pour la qualité poétique ou romanesque de son oeuvre littéraire, nonobstant cette remarque, sa plume est loin d’être sans intérêt, car il parvient à véhiculer une ambiance précise à son univers, avec une économie de subterfuge qu’il convient de souligner; le précepte « montre, n’écrit pas » s’applique à ces deux nouvelles. Les intrigues sont menées de manière remarquable, laissant à chaque fin de chapitres les lecteurs dans l’attente du suivant, les immergeant complètement dans son univers, percevant les tensions qui s’accroissent, les enjeux toujours plus élevés. Et que dire des personnages, plus travaillés que lors du premier tome, ici attachants, là méprisables, mais jamais dans une caricature (ou presque).

Un autre argument pour vous inciter à lire Asimov est de souligner la profondeur de cette histoire, tant au point philosophique, que dans l’impact que cette oeuvre a eu, a et aura encore sur notre projection d’un monde futur lointain. Je peux également ajouter que sa plume, même si elle ne rivalise pas avec les plus grands poètes, nous offre d’excellents moments, avec des passages souvent cités encore de nos jours, des phrases marquantes, et aussi une très bonne dose d’humour.

Enfin, la fin est… exceptionnelle.

Pour conclure :

Fondation et Empire démontre qu’Asimov est un très grand de la SF. A lire évidemment.

Ce livre est pour vous si :

  • vous aimez les formats courts : 2 pour le prix d’un (si,si)
  • vous recherchez une histoire du futur qui a du coffre
  • vous aimez les intrigues politiques, et l’action aussi!

Je vous le déconseille si :

  • vous avez peur de devoir lire toute la saga
  • Le vide de l’espace vous fait peur (il y a quand même une majorité des histoires sur des planètes…)
  • vous n’aimez tout simplement pas la science-fiction : pourquoi lire cette chronique, alors ?

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine, après ma sortie d’hospitalisation pour les box gourmiel, des chroniques en retard (Dune T2, Le Serpent, L’Anneau Unique,…) et d’autres articles encore!

Autres tomes
Autres critiques :

Un petit coup de pouce pour votre lutin adoré :

Envie de soutenir le blog ? Vous pouvez le faire en passant par le lien en dessous (pas de frais supplémentaire!). Ceci m’aide à financer l’hébergement du site sans publicité et à organiser des concours avec des romans à offrir.

<a href="http://<a href="http://<a target="_blank" href="https://www.amazon.fr/cycle-Fondation-II-Fondation-Empire/dp/2070360555/ref=sr_1_1?crid=2EHBWND3KOAPS&keywords=fondation+et+empire&qid=1668362447&qu=eyJxc2MiOiIyLjExIiwicXNhIjoiMS4zNyIsInFzcCI6IjEuMzEifQ%253D%253D&sprefix=fondation+et+e%252Caps%252C92&sr=8-1&_encoding=UTF8&tag=lutin82-21&linkCode=ur2&linkId=26b491a8c780530f5f079428db9dd1f8&camp=1642&creative=6746">Fondation et Empire</a>" data-type="URL" data-id="<a target="_blank" href="https://www.amazon.fr/cycle-Fondation-II-Fondation-Empire/dp/2070360555/ref=sr_1_1?crid=2EHBWND3KOAPS&keywords=fondation+et+empire&qid=1668362447&qu=eyJxc2MiOiIyLjExIiwicXNhIjoiMS4zNyIsInFzcCI6IjEuMzEifQ%253D%253D&sprefix=fondation+et+e%252Caps%252C92&sr=8-1&_encoding=UTF8&tag=lutin82-21&linkCode=ur2&linkId=26b491a8c780530f5f079428db9dd1f8&camp=1642&creative=6746">&quot; data-type="URL" data-id="<a href="http://<a target="_blank" href="https://www.amazon.fr/cycle-Fondation-II-Fondation-Empire/dp/2070360555/ref=sr_1_1?crid=2EHBWND3KOAPS&keywords=fondation+et+empire&qid=1668362447&qu=eyJxc2MiOiIyLjExIiwicXNhIjoiMS4zNyIsInFzcCI6IjEuMzEifQ%253D%253D&sprefix=fondation+et+e%252Caps%252C92&sr=8-1&_encoding=UTF8&tag=lutin82-21&linkCode=ur2&linkId=26b491a8c780530f5f079428db9dd1f8&camp=1642&creative=6746">Fondation et Empire</a>" data-type="URL" data-id="Fondation et Empire d’Asimov (8,40€)

Publicité

4 réflexions sur “Fondation et Empire – Isaac Asimov

  1. Ce n’est pas mon préféré du « Cycle », je préfère « Seconde Fondation », mais je le trouve quand même très réussi : le renouvellement était nécessaire, et il est bienvenu qu’il se produise au moment où les textes se font plus longs…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s