Le nom du Vent – Patrick Rothfuss

Comme au premier jour.

Chronique du tueur de roi

Bragelonne

Le nom du Vent est un roman de fantasy qui fait beaucoup de bruit un peu partout dans le monde. A tel point que son souffle épique l’a déposé aux portes des maisons de production. Un parallèle peut être fait avec la saga d’Harry Potter tant sur le point cinématographique que sur le parcours du jeune orphelin prodige.

Malgré des critiques dithyrambiques soulignant l’originalité et l’aspect novateur du roman, je ne peux y souscrire.  En effet, la trame est déjà utilisée, les tueurs de rois se répandent allégrement, les chroniques sont légions et de nombreux livres ont déjà la paternité de quelques « trouvailles ».

Est-ce pour autant un mauvais roman, ou en suis-je ressortie dépitée ou déçue ? Pas le moins du monde, ne vous attendez donc pas à un cyclone colérique. J’ai aimé, et me suis immergée avec plaisir dans le pavé lourd de 850 pages (un indicateur : il a tenu 4 jours). Bref, rien de novateur ou de révolutionnaire, mais une belle et bonne histoire.

Lire la suite

Quelques instants de lecture… Mai

Le pittoresque rendez-vous photo

Quelques instants de lecture est un rendez-vous mensuel, proposé par le blog Les lectures de Mariejuliet. Il se tient le 1er jour de chaque mois et revenant sur le mois précédent.  Son objectif est de partager nos photos de livres, de moments de lecture, du mois passé,  le tout mis en scène. Quel intérêt aurait un affichages de couvertures juste après mon bilan mensuel?

Voici la bannière de ce rendez-vous:

QuelquesInstantsBan

Les photos du mois de mai de tous les participants sont visibles ici.

Lire la suite

Descendance de Graham Masterton

Avec un héritier de Dracula!

Bragelonne

Généralement, j’évite les livres, films ou séries qui touchent à l’horreur, car je suis un lutin sensible. Pourtant, la critique d’Apophis (une fois encore) m’a donné envie de tenter cette lecture qui renoue avec le vampire. Le vrai vampire, le velu, le couillu, le touffu pas la star toute en paillettes et brillants ou l’éphèbe ombrageux et sexy.

Malgré un récit prévisible et sans grande originalité, j’en ai dégusté la plus petite parcelle sanguinolente, attitude qui pourrait rivaliser avec le comte Drakhull…

Lire la suite

Faërie – Raymond Feist

Un conte fééroce!

Bragelonne/Milady

 

Voici un conte de fée, revu et transformé de façon magistrale. Je ne prétends pas que nous ayons un chef d’œuvre, cependant Raymond Feist nous propose un roman à double lecture, voire davantage qui en sus d’émerveiller notre imaginaire en profite pour nous donner des sueurs froides.

Pourtant, les prémices sont calmes et paisibles, la famille Hasting s’installe dans la maison du vieux Kessler, loin des grandes cités, loin du stress, du strass et des paillettes.  La veille et belle ferme se trouve à proximité de la petite bourgade de Pittsville, à l’orée d’une forêt traversée par un cours d’eau.  Insidieusement, quelques incidents font voler en éclat cette vie bucolique et tranquille. Une atmosphère inquiétante remplace l’excitation de la découverte et l’angoisse se substitue aux joies premières.

En cause, des fées et autres créatures fantastiques. Contrairement à leur réputations ces êtres gracieux, ne sont pas forcément aimables et gentils…

Lire la suite

Les blogs et blogueurs sont formidables…

… et notamment Elhyandra!

Je ne cache pas ma satisfaction de tenir un blog et surtout de partager ma passion des littératures de la SFFF, le tout agrémenté d’une ou deux petites digressions sur le tennis ou les abeilles.

Blogger est perçu par une partie de mon entourage comme une activité futile et enfantine. L’aspect virtuel primant sur toutes autres considérations telles que la naissance d’amitiés, l’échanges d’idées (de livres aussi), de ressentis sur nos lectures,…  Il faut dire que contrairement à Morwena, mon village n’abrite pas de passionnés de lectures (et que dire des lectures de l’imaginaire!!!), hormis un lutin facétieux. Alors blogger est devenu une bouffée d’air addictive, incomprise par ici car si c’est virtuel, ce n’est pas réel…

Aujourd’hui j’ai reçu une sacrée dose de motivation pour continuer. Une surprise qui m’a plantée sur place et sans un mot : un colis inattendu et magnifique…

Lire la suite

La machine de Lord Kelvin – James Blaylock

Quand la Terre devient folle.

Bragelonne

The Narbondo Serie

James Blaylock est un des pionniers du Steampunk, genre appartenant aux littératures de SFFF dont l’ambiance rétro-futuriste, met le cuivre et la vapeur à l’honneur. Personnellement, je lui trouve une certaine affinité avec Jules Verne et H.G. Wells, saupoudré d’un soupçon de Conan Doyle. Mais, j’y reviendrai un peu plus bas.

Précédemment, la lecture de Honomculus ne m’avait pas du tout convaincue. La Machine de Lord Kelvin avec sa magnifique couverture sera l’occasion de remédier à cette déconvenue, d’autant que le pitch de départ à de quoi émoustiller la matière grise.

« Dans les rouages mystérieux de l’incroyable machine de Lord Kelvin réside le secret du temps lui-même. L’abject docteur Ignacio Narbondo serait capable de tuer pour mettre la main dessus, et le célèbre inventeur et explorateur Langdon St. Ives ferait n’importe quoi pour l’utiliser. Pour l’un, cela revient à dominer le monde, et pour l’autre, la fantastique machine représente le moyen de sauver sa bien-aimée des portes de la mort… Qui des deux hommes obtiendra gain de cause le premier ? »

Lire la suite

Univers & Influences

… moteurs d’Albédo

 

« J’aime passionnément le mystère, parce que j’ai toujours l’espoir de le débrouiller. » – Baudelaire

« Si la passion vous anime, laissez la raison tenir les rênes. » – Benjamin Franklin

 

Deux news sur le blog d’importance inégale concernant l’ancien onglet « Influences & Auteurs ». Oui, tout cela est renversant…

La première tient en sa dénomination, vous remarquerez qu’il s’intitule désormais « Univers & Influences« . En effet, l’ancienne appellation était assez redondante et limitante, les influences marquant nos expériences de lecteurs sont généralement liées à des auteurs. Or, elles ne se restreignent pas au seul champ romanesque ou livresque, ainsi des séries, des thèmes abreuvent-ils notre passion; du moins est-ce le cas pour le lutin de ce blog (déjà, rien que ce pseudo est évocateur…). Voilà pour la première petite info.

Je vous invite à visiter l’onglet en question.

Deux nouvelles pages sont en ligne et disponibles dans cet onglet magique. Elles sont nées à la suite de deux articles publiés sur le blog au cours des derniers mois, et qui ont connu une belle participation.

Lire la suite

Pour l’Honneur de la Reine – David Weber

Honor Harrington, tome 2

L’Atalante

La réussite de sa mission à Basilic a permis à Honor Harrington d’entrevoir un avenir militaire prometteur. Il faut se souvenir que le système stellaire précédent était une mise au placard. Dans ce deuxième volet des aventures de ce capitaine de charme et de choc, la situation est nettement meilleure avec sa nomination aux commandes du HMS Intrépides (un croiseur lourd).

Ayant fait ses preuves durant plus de deux années, l’amirauté lui confie une mission de prestige :  l’escorte d’une mission diplomatique sur une planète éloignée.

« Depuis Mission Basilic, le capitaine Honor Harrington a pris du galon. A bord du croiseur l’Intrépide, elle commande l’escadre qui accompagne l’amiral Courvosier en mission diplomatique auprès du gouvernement de Grayson, dans le système de l’Etoile de Yeltsin. L’enjeu est de taille : devant les visées expansionnistes de Havre, il s’agit de s’allier un système encore indépendant. Mais peut-être la Flotte royale manticorienne a-t-elle commis une erreur en la nommant à la tête de l’escorte militaire : les Graysoniens, qui n’accordent aucun droit aux femmes, semblent le prendre comme un affront personnel. Et Honor a le sang chaud… Marine de l’espace, combats dans les étoiles… la saga d’Honor Harrington est l’équivalent moderne des romans d’aventures maritimes, cycle de space operas d’une haute cohérence technologique. »

Lire la suite

Djinn – JL Fetjaine

…. et autres créatures fantastiques.

 

« 1130, Princée d’Antioche – au nord de l’actuelle Syrie.
Fille du roi Baudouin de Jérusalem, la princesse Alix d’Antioche s’apprête à accoucher en secret de son enfant illégitime, fruit de ses amours avec le connétable Renaud Mazoir. Personne ne doit apprendre cette naissance : sa mère a décidé que l’enfant ne survivrait pas.
Mais son père, prévenu par ses informateurs, arrive à temps pour le sauver. L’accoucheuse, elle, est sacrifiée, non sans avoir jeté sur Alix une malédiction : l’esprit malin d’un Djinn s’attache désormais à ses pas. »

Jean-Louis Fetjaine retrace les événements au Proche-Orient à compter de 1130. Les francs s’y sont établis avec peine, et tiennent plusieurs principautés dont Antioche. Les faits tout autant que les personnages sont véridiques, à une nuance près… les djinns et quelques autres créatures fantastiques… N’est-ce pas alléchant comme prémices ?

Lire la suite