La Reine de l’Air et des Ténèbres – Poul Anderson

La Reine de l’Air et des Ténèbres de Poul Anderson

Le Bélial

Prix Hugo 1972

Prix Locus 1972

Prix Nebula 1971

« Loin de la Terre tourne la planète Roland, tout en contrastes : sur les côtes, des cités modernes, des camps de chercheurs et de techniciens; à l’intérieur des terres, des paysans qui croient encore à la toute-puissance de la Reine de l’Air et des Ténèbres, aux monstres voleurs d’enfants…

Barbro, la jeune biologiste, est sceptique…jusqu’au soir où son enfant est enlevé. Seule une créature ailée a pu commettre ce rapt ! Désespérée, elle part à la recherche de son fils, s’aventurant là où nul n’a jamais pénétré, et ses certitudes rationnelles vont subir le rude assaut des pouvoirs de la magie… »

Récit mêlant Science-fiction, lyrisme et fantasy, si la présentation éditeur ne titille pas vos neurones de la curiosité, espérons que ma critique les fassent fondre d’envie!

Lire la suite

TAG PKJ : 12 livres à lire en 2017

TAG PKJ : 12 livres à lire en 2017

 

J’ai piqué ce TAG chez LA Puce à l’Oreille, car il m’a paru bien sympathique. Il permet de mettre en avant les 12 livres que nous souhaitons lire dans l’année en diversifiant au maximum le champ d’investigation livresque. Bien entendu, dans ma partie, je me contenterai de mon genre de prédilection dans mes chroniques.

Le TAG est intitulé PKJ pour Pocket Junior. Les livres jeunesse… seront écartés de ma liste. J’ai tant à lire que je ne vois pas l’utilité d’aller vers un cadre qui ne me convient pas et avec lequel je m’ennuie au mieux, je m’agace souvent. Je remplace donc par un livre Pocket de ma PAL.

Je vous invite à découvrir cette liste restreinte à la PAL  SFFF pour les « besoins »mon blog et faire diminuer cette entité symbiotique.

Lire la suite

Mes 42 livres de chevet – Top Ten

Mes 42 livres de chevet

Mon top ten

Nous parvenons à la fin cette petite série de chroniques de Mes 42 livres de chevet, je crains toutefois de manquer d’originalité dans ce dernier lacet. Nous allons retrouver des incontournables de la littérature SFFF, forcément… D’un autre côté, deux de mes auteurs fétiches sont aussi à l’affiche, l’éventail des possibilités se restreint. L’intéressant, ce sont sans doute les absents parmi les dit-incontournables… ou la place « reculée » du Trône de fer

C’est aussi, une surprise partielle pour moi : je ne m’étais encore jamais prêtée à cet exercice. Ainsi, vois-je combien les sensations procurées par un livre ravissent mes choix, au delà de la seule ébullition des neurones.

Vous pouvez consulter les 3 premières parties :

42° à 31°

30° à 21°

20° à 11°

 Un petit pari avant de dévoiler la liste ?

Désolée pour les amateurs forcenés, il n’y a ni Divergente, ni Hunger Game, ni Harry Potter, ni Twillight…. (ni Banks que je n’ai pas lu)

Lire la suite

Mes 42 livres de chevet – 42 à 31

Mes 42 livres de chevet

Du 42° au 31°.

42, vous avez dit ?

Et non, ce n’est pas mon âge!!

42, un chiffre loin d’être banal surtout pour les blogopotes de la SFFF. Personnellement, je préfère le numéro 47 qui ,lui, est un nombre premier… Mais on se contentera de 42.

L’idée de cette chronique  me trotte dans la tête depuis quelques semaines : établir la liste des livres de chevet qui me sont chers. L’article de 28 films plus tard  et ses 42 les films est à l’origine de tout cela. Il ne s’agit pas d’un tag. Le but étant de lister mon trésor littéraire et de constater son évolution au fil des lectures, des semaines, des mois et des années. Rien que cette année, je constate « l’entrée » de nouveaux titres mais il faut bien avouer que je ne l’avais jusqu’alors pas couché par écrit.

Aucune prétention à comparer les qualité des uns et des autres, c’est un classement purement ar.bi.trai.re! Et j’assume. Ce sont mes coups de cœur, mes tortures intestinales, mes explosions de la matière grise, mes siphonnages du bidule entre mes deux oreilles. J’ai versé des larmes, tapé du poing sur la cuisse (la table, ça fait mal), éclaté de rire grâce à eux.

Bref, tout cela n’est qu’émotion et passion.

Lire la suite

Une belle rentrée pour septembre 2016

Une belle rentrée pour septembre 2016

 J’insiste sur le qualificatif utilisé : une belle rentrée pour le mois écoulé. Les lectures m’ont amplemant satisfaite et j’ai même été agréablement surprise par le niveau moyen de haute qualité (à mes yeux). Les raisons en sont diverses que ce soit en SF pure avec des propositions qui valent le détour, la fin d’un cycle qui s’achève en fanfare, ou que ce soit en fantasy avec une passion notable qui fait la différence! Que du bonheur.

Lire la suite

Chevalier de spectres et d’ombres – Poul Anderson

Chevalier de spectres et d’ombres de Poul Anderson

Flandry – Chevalier de l’Empire Terrien

L’Atalante

C’est un bonheur de terminer avec le meilleur récit de Dominic Flandry, c’est également une tristesse d’achever l’aventure (du moins pour ce qui concerne l’édition en France). Ainsi est-ce un sentiment doux-amer qui persiste à la fin de cette lecture.

L’épopée fut belle, intense et pleine de fun ; elle ne se cantonne pas à un divertissement ludique et drôle. Certes, l’humour a été bien présent tout au long des nouvelles et romans de Poul Anderson, mais le lecteur a également pu découvrir un univers riche, élaboré et cohérent. Une histoire du futur qui ne joue pas simplement la carte du panache et du burlesque, mais qui offre une vision complexe et sans complaisance d’un empire galactique.

Dans ce dernier tome, Chevalier de spectres et d’ombres, les notes sonnent de manière nostalgique. Il y règne une harmonie un peu mélancolique, à l’image de toute une portion de la galaxie emportée par une entropie contre laquelle toute lutte semble vaine et dont l’issue est inéluctable. Ce rythme sourd nous l’avons peu à peu découvert dans les aventures de Dominic Flandry, mais c’est avec Le chevalier de spectres et d’ombres que le chef d’orchestre a fait jouer toutes les nuances. Le cycle de l’Empire terrien me fait penser au Boléro de Ravel : nous avons une entame douce, presque timide qui prend de l’ampleur et de la force au fur et à mesure que s’insère dans la symphonie une autre série d’instruments. Cette mélopée a pris ainsi toute sa dimension. (Après, je ne cherche pas à comparer le poids des deux œuvres dans le patrimoine culturel…)

J’espère avoir mis l’eau à la bouche de quelques curieux…

Lire la suite

De l’Or à foison pour Août 2016

De l’Or à foison pour Août 2016

En parlant d’or, je ne fais pas seulement référence aux Jeux Olympiques de Rio (quoiqu’il y aurait à dire sur l’ambiance dans les stades de Rio…), ni aux journées très ensoleillées de ce mois d’août, mais à ce nectar corsé et doré que nous offre les abeilles (en réalité nous leur piquons leur réserves). Après un printemps désastreux, cela a fait du bien d’avoir un vrai et bel été, pour nos sentinelles aussi.

C’est tout de même agréable de pouvoir voler quelques minutes dans la journée, un livre à la main et la caresse du soleil nous accompagnant dans le voyage de ces pages.

News :

Mes lectures  et chroniques se sont ralenties un poil et il me sera difficile de parvenir à mon objectif de 15 lectures pour les challenges Summer Short Stories ET Star Wars Summer, malgré 9 titres en commun visant les combos. C’était un peu (trop) ambitieux.

J’ai participé à un nouveau Tag assez ludique que vous trouverez ici Ruler book Tag, mais également à la Radio des blogueurs avec un titre que je proposais d’un jeune groupe les Bears Tower avec Cold.

Les ajouts sur ma PAL :

L’IA et son Double de Scott Westerfeld

La stratégie Ender de OSC

Le Club Uranus de Stéphane Pryzbylski

Eschatôn  de NiKolavitch (critique Xapur, RSF Blog et le Bibliocosme)

Défaites des maîtres et des possesseurs de Message ( critique Mes Imaginaires)

Chez Apophis où je fais un marché livresque régulier, je pioche de nouveaux titres :

Téméraire tome 4 de Naomi Novik

Le couteau Aveuglant de Brent Weeks

Les douze Rois de SharaKhaï de Beaulieu

En cours de lecture :

Le chevalier Rouge de Miles Cameron

 

Les lectures du mois d’août :

Le facteur de David Brin

La stratégie Ender d’ Orson Scott Card

Histoire naturelle des Dragons de Marie Brennan

L’IA et son double de Scott Westerfeld

Sitrinjeta de Christian Léourier – Chronique à paraître

Agent de l’Empire terrien de Poul Anderson

La Terre Bleue de nos souvenirs d‘Alastair ReynoldsChronique à paraître

L’Homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu

Homunculus de Blaybock… pas de critique!

Ainsi pour ma PAL : IN 8  / OUT 9 soit – 1.

Les brigades fantômes de Scalzi – lu en juillet, mais chroniqué début Août

Le Top du mois :

Et sans doute de cette année, le magnifique :

L’homme qui mit fin à l’Histoire de Ken Liu

 

Le flop du mois :

Homunculus de Blaylock, un récit fantastique et steampunk en pleine époque victorienne, le tout mâtiné d’un soupçon de magie et un brin de mysticisme. Ce mélange de genres ne fonctionne absolument pas pour moi. Quand l’autre boiteux a ranimé un type à qui il manquait la moitié de la tête avec le cœur d’une carpe et une incantation magique, j’ai craqué et stoppé ma lecture.

En revanche, si vous avez aimé La voie d’Anubis de Tim Powers, ce livre est fait pour vous!

Agent de l’Empire terrien (2005)- Poul Anderson

Agent de l’Empire terrien de Poul Anderson

Dominic Flandry

L’Atalante

Il y a quelque temps j’avais critiqué le même Agent de l’Empire terrien, mais dans la version OPTA de 1970. C’est sans conteste la premier fois que je lis le même livre à 6 mois d’intervalle. Ce ne sont pas exactement les mêmes, la version de l’Atalante nous offre une nouvelle traduction et surtout inclus 2 novellas de plus de 100 pages.

Dotée de cette nouvelle traduction et 40 ans d’écart, nous pouvons nous demander si cela influence la perception entre les deux exemplaires…

Lire la suite

Juillet 2016, un mois plein d’esprit

Le mois de juillet 2016 restera gravé dans les mémoires d’une manière assez triste. La trêve estivale bas son plein, le soleil est de retour accompagnée d’une chaleur bienvenue, mais la gaieté est ternie. Je tiens toutefois à souhaiter en cette fin de mois un excellent anniversaire à ma Christelle qui se reconnaîtra!

Les news

Quasiment pas de news en cette période estivale. Pas de nouveau challenge, pas de page dédiée – nous attendrons la rentrée des classes et la rentrée littéraire. J’ai participé à un Tag : Liebster Award 2.

Lire la suite

Vision de feu – Gillian Anderson

Vision de feu de Gillian Anderson & Jeff Rovin

Earthend, tome 1

Bragelonne

Initialement, j’avais programmé la publication de cet article le 15 juillet, histoire de ne pas prendre trop de retard dans mes chroniques (j’en ai 2 en retard). Vus les événements, cela m’a paru trivial sur le moment. Toutefois, il reste hors de question que je fasse une concession sur mon mode de vie face à l’intolérance et la bêtise (la seule chose qui semble infinie dans notre univers), alors célébrons la SFFF!

Ces livres avec un nom de célébrité mis en valeur sur la couverture sont généralement des coquilles vides, destinés à détrousser le lecteur candide. J’avoue que le nom de l’auteur Gillian Anderson m’a fait tomber dans le panneau, mais je suis une potentielle « victime » consentante! Je n’attendais finalement pas grand-chose de Vision de feu et j’ai été surprise!

Lire la suite