Quatre Cavaliers pour Halloween, Octobre 2016

Quatre Cavaliers pour Halloween, Octobre 2016

Le mois précédent était tout feu et tout flamme avec de superbes lectures. Ce mois-ci nous nous dirigeons vers Halloween, et si mes lectures n’ont pas sombré dans l’horreur, ce fut moins plaisant. Rien d’effrayant ou de dégoûtant, pas de fantôme dans un placard, mais une sensible baisse de peps.

J’ai lu davantage de nouveautés (Latium, L’ancillaire 3, Le Zoo de Mengele, De Haut Bord) en un seul mois que ce que j’avais fait jusqu’à présent, c’est donc paradoxalement le mois des nouveaux-nés !

News

Je regarde la série le Maître du Haut Château, inspirée par Dick. Aussi, ai-je l’intention de lire le roman de l’auteur, et de me faire un mois thématique, centré sur des « uchronies de la seconde guerre mondiale ». Rien d’ambitieux, juste deux ou trois romans : en sus du Dick, Le Club Uranus de Przybylski, et l’Anniversaire du Reich de Mille ans d’Andervon.

J’ai du mal à suivre un programme de lecture, je le fais plus au feeling, à l’envie et à la curiosité, trois livres « uchronies WWII » ne devraient pas s’avérer insurmontables, surtout après un mois « Nouveautés« !

Lire la suite

La Miséricorde de l’Ancillaire – Ann Leckie

La miséricorde de l’Ancillaire d’Ann Leckie

Les Chroniques du Radch, tome 3

Nouveaux Millénaires

Prix Locus 2016

La miséricorde de l’Ancillaire décrochait le prix Locus en 2016. Une performance remarquable puisqu’il a été nominé à l’Hugo ainsi qu’au Nebula et que les deux tomes précédents combinent deux Prix Hugo, un Nébula et deux Locus. Il y a de quoi laisser pantois devant la reconnaissance unanime de la profession. Pour autant, je ne comprends pas ce déferlement de prix (2 Hugo, 3 Locus, 1 Nebula, 2 Britsih Award…), et je ne suis toujours pas convaincue par le fond, manquant d’originalité, ni par la forme, alourdie par le choix de traduction.

Le lecteur qui poursuit cette chronique doit s’attendre à des révélations sur les tomes précédents.

Lire la suite

Juillet 2016, un mois plein d’esprit

Le mois de juillet 2016 restera gravé dans les mémoires d’une manière assez triste. La trêve estivale bas son plein, le soleil est de retour accompagnée d’une chaleur bienvenue, mais la gaieté est ternie. Je tiens toutefois à souhaiter en cette fin de mois un excellent anniversaire à ma Christelle qui se reconnaîtra!

Les news

Quasiment pas de news en cette période estivale. Pas de nouveau challenge, pas de page dédiée – nous attendrons la rentrée des classes et la rentrée littéraire. J’ai participé à un Tag : Liebster Award 2.

Lire la suite

L’épée de l’Ancillaire – Ann Leckie

L’épée de l’Ancillaire d’Ann Leckie

Les chroniques du Radch, tome 2

Nouveaux Millénaires

Prix Locus 2015

Tout comme le premier tome, L’épée de l’Ancillaire a ravi le prestigieux Prix Locus 2015, contrairement à celui-ci, ce roman n’a pas remporté le grand Chelem (Locus, Nébula, Hugo,…). Ma découverte de La Justice de l’Ancillaire avait été très pénible comme vous pouvez le constater dans ma critique. J’avais été non seulement déçue par le fond – les 4 plus grands prix de la SF, excusez du peu! – et par la forme. Malgré cette grosse déception et une lecture laborieuse, il y avait un petit quelque chose d’indéfinissable qui m’avait permis de terminer le roman et d’envisager d’ouvrir le tome 2.  Je viens d’achever L’épée de l’Ancillaire, et je ne comprends toujours pas l’attribution d’un tel prix.

Lire la suite

Ann Leckie

La Justice de L’ancillaire – Ann LECKIE

La Justice de l’Ancillaire
d’Ann LECKIE
Nouveaux millénaires
Prix Hugo 2014
Prix Nebula 2013
Prix Locus meilleur premier roman 2014
Le bâtiment de guerre Justice de Toren est à la fois une IA puissante et un vaisseau spatial. Il pilote des centaines de corps humanoïdes, les ancillaires. Il est également relié aux officiers humains de son bord dont il surveille les données métaboliques.
Un de ses ancillaires échappe à la destruction du vaisseau et « recueille » l’IA. Cet ancillaire s’est nommé Breq, mais n’a pas d’entité propre si ce n’est la conscience parcellaire du Justice de Toren. Il poursuit sa mission avec détermination lorsqu’il rencontre un ancien officier qui a servi à bord mille ans plus tôt.
Le nombre de prix décerné à ce roman a éveillé ma curiosité et ma méfiance. Le quatrième de couverture a permis d’emporter la décision. Au passage, c’est un peu dommage de dévoiler la finalité de l’intrigue avant même de lire le roman.

Lire la suite