La machine de Lord Kelvin – James Blaylock

Quand la Terre devient folle.

Bragelonne

The Narbondo Serie

James Blaylock est un des pionniers du Steampunk, genre appartenant aux littératures de SFFF dont l’ambiance rétro-futuriste, met le cuivre et la vapeur à l’honneur. Personnellement, je lui trouve une certaine affinité avec Jules Verne et H.G. Wells, saupoudré d’un soupçon de Conan Doyle. Mais, j’y reviendrai un peu plus bas.

Précédemment, la lecture de Honomculus ne m’avait pas du tout convaincue. La Machine de Lord Kelvin avec sa magnifique couverture sera l’occasion de remédier à cette déconvenue, d’autant que le pitch de départ à de quoi émoustiller la matière grise.

« Dans les rouages mystérieux de l’incroyable machine de Lord Kelvin réside le secret du temps lui-même. L’abject docteur Ignacio Narbondo serait capable de tuer pour mettre la main dessus, et le célèbre inventeur et explorateur Langdon St. Ives ferait n’importe quoi pour l’utiliser. Pour l’un, cela revient à dominer le monde, et pour l’autre, la fantastique machine représente le moyen de sauver sa bien-aimée des portes de la mort… Qui des deux hommes obtiendra gain de cause le premier ? »

Lire la suite

Avril 2017, ne te découvre pas d’un livre!

Avril 2017, ne te découvre pas d’un livre!

Le mois d’avril garde toute son inconstance, une bonne première moitié ensoleillée avec des températures fort agréables, puis une deuxième pluvieuse et fraîche.  Avec ce début de printemps très beau, la nature s’est épanouie vivement, ainsi le rucher et l’entretien de l’extérieur ont-ils réclamé beaucoup de soin et de temps. Je suis un peu moins présente et réponds avec un peu plus de délai car j’ai eu en un mois le travail d’un mois et demi. Je n’ai pas lu autant que je l’avais prévu non plus, mais la fraîcheur rappelle qu’il ne faut point laissé nos bouquins de côté.

Lire la suite

De l’Or à foison pour Août 2016

De l’Or à foison pour Août 2016

En parlant d’or, je ne fais pas seulement référence aux Jeux Olympiques de Rio (quoiqu’il y aurait à dire sur l’ambiance dans les stades de Rio…), ni aux journées très ensoleillées de ce mois d’août, mais à ce nectar corsé et doré que nous offre les abeilles (en réalité nous leur piquons leur réserves). Après un printemps désastreux, cela a fait du bien d’avoir un vrai et bel été, pour nos sentinelles aussi.

C’est tout de même agréable de pouvoir voler quelques minutes dans la journée, un livre à la main et la caresse du soleil nous accompagnant dans le voyage de ces pages.

News :

Mes lectures  et chroniques se sont ralenties un poil et il me sera difficile de parvenir à mon objectif de 15 lectures pour les challenges Summer Short Stories ET Star Wars Summer, malgré 9 titres en commun visant les combos. C’était un peu (trop) ambitieux.

J’ai participé à un nouveau Tag assez ludique que vous trouverez ici Ruler book Tag, mais également à la Radio des blogueurs avec un titre que je proposais d’un jeune groupe les Bears Tower avec Cold.

Les ajouts sur ma PAL :

L’IA et son Double de Scott Westerfeld

La stratégie Ender de OSC

Le Club Uranus de Stéphane Pryzbylski

Eschatôn  de NiKolavitch (critique Xapur, RSF Blog et le Bibliocosme)

Défaites des maîtres et des possesseurs de Message ( critique Mes Imaginaires)

Chez Apophis où je fais un marché livresque régulier, je pioche de nouveaux titres :

Téméraire tome 4 de Naomi Novik

Le couteau Aveuglant de Brent Weeks

Les douze Rois de SharaKhaï de Beaulieu

En cours de lecture :

Le chevalier Rouge de Miles Cameron

 

Les lectures du mois d’août :

Le facteur de David Brin

La stratégie Ender d’ Orson Scott Card

Histoire naturelle des Dragons de Marie Brennan

L’IA et son double de Scott Westerfeld

Sitrinjeta de Christian Léourier – Chronique à paraître

Agent de l’Empire terrien de Poul Anderson

La Terre Bleue de nos souvenirs d‘Alastair ReynoldsChronique à paraître

L’Homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu

Homunculus de Blaybock… pas de critique!

Ainsi pour ma PAL : IN 8  / OUT 9 soit – 1.

Les brigades fantômes de Scalzi – lu en juillet, mais chroniqué début Août

Le Top du mois :

Et sans doute de cette année, le magnifique :

L’homme qui mit fin à l’Histoire de Ken Liu

 

Le flop du mois :

Homunculus de Blaylock, un récit fantastique et steampunk en pleine époque victorienne, le tout mâtiné d’un soupçon de magie et un brin de mysticisme. Ce mélange de genres ne fonctionne absolument pas pour moi. Quand l’autre boiteux a ranimé un type à qui il manquait la moitié de la tête avec le cœur d’une carpe et une incantation magique, j’ai craqué et stoppé ma lecture.

En revanche, si vous avez aimé La voie d’Anubis de Tim Powers, ce livre est fait pour vous!