Mes 42 livres de chevet – 30 à 21

Mes 42 livres de chevet

30° à 21°

 

Je vous invite à découvrir la suite de mes livres de chevet. La première partie de cette aventure ce trouve en suivant le lien du 42° au 31°.

Comme précédemment, ce sont mes coups de cœur, mes tortures intestinales, mes explosions de la matière grise, mes siphonnages du bidule entre mes deux oreilles. J’ai versé des larmes, tapé du poing sur la cuisse (la table, ça fait mal), éclaté de rire grâce à eux.

Lire la suite

Mes 42 livres de chevet – 42 à 31

Mes 42 livres de chevet

Du 42° au 31°.

42, vous avez dit ?

Et non, ce n’est pas mon âge!!

42, un chiffre loin d’être banal surtout pour les blogopotes de la SFFF. Personnellement, je préfère le numéro 47 qui ,lui, est un nombre premier… Mais on se contentera de 42.

L’idée de cette chronique  me trotte dans la tête depuis quelques semaines : établir la liste des livres de chevet qui me sont chers. L’article de 28 films plus tard  et ses 42 les films est à l’origine de tout cela. Il ne s’agit pas d’un tag. Le but étant de lister mon trésor littéraire et de constater son évolution au fil des lectures, des semaines, des mois et des années. Rien que cette année, je constate « l’entrée » de nouveaux titres mais il faut bien avouer que je ne l’avais jusqu’alors pas couché par écrit.

Aucune prétention à comparer les qualité des uns et des autres, c’est un classement purement ar.bi.trai.re! Et j’assume. Ce sont mes coups de cœur, mes tortures intestinales, mes explosions de la matière grise, mes siphonnages du bidule entre mes deux oreilles. J’ai versé des larmes, tapé du poing sur la cuisse (la table, ça fait mal), éclaté de rire grâce à eux.

Bref, tout cela n’est qu’émotion et passion.

Lire la suite

Une belle rentrée pour septembre 2016

Une belle rentrée pour septembre 2016

 J’insiste sur le qualificatif utilisé : une belle rentrée pour le mois écoulé. Les lectures m’ont amplemant satisfaite et j’ai même été agréablement surprise par le niveau moyen de haute qualité (à mes yeux). Les raisons en sont diverses que ce soit en SF pure avec des propositions qui valent le détour, la fin d’un cycle qui s’achève en fanfare, ou que ce soit en fantasy avec une passion notable qui fait la différence! Que du bonheur.

Lire la suite

Fatherland – Robert Harris

Fatherland de Robert Harris

 

En avril 1964, deux événements concomitants bousculent l’agenda des forces de l’ordre allemandes et de la Kripo (police) en particulier. Pour l’anniversaire du Chancelier Hitler, les Berlinois et l’ensemble des peuples allemands tiennent à fêter dignement cet « heureux » présage. Pour l’Amérique de Kennedy (Joseph et non pas John), le temps de la réconciliation est venu, et l’occasion de mettre fin à la Guerre froide est trop belle. Le sort de Juifs d’Europe ? Sans preuve, que faire de vagues soupçons ?  N’est-ce pas de la propagande soviétique comme le soutiennent les diplomates allemands ?

Ces questions fondamentales ne concernent aucunement Xavier March, officier SS de la Kripo. Sa préoccupation immédiate se concentre sur le décès d’un septuagénaire unijambiste repêché de bon matin à Berlin. Au cours de son enquête, l’inconnu va le mener à un autre corps ainsi qu’à une jeune journaliste américaine, Chalie Maguire.  Ses affaires se corsent quand il découvre l’identité des deux hommes : de hauts dignitaires nazis, et les morts suspectes s’accumulent. Quelqu’un cacherait-il un cadavre (ou des millions) dans son placard ? Le poisson n’est-il pas trop gros pour le policier à l’uniforme noir ?

Lire la suite