La paille dans l’oeil de Dieu – Niven & Pournelle

La paille dans l’œil de Dieu de Larry Niven et Jerry Pournelle

Le Bélial

Il y a quelques temps de cela j’avais tenté de lire une référence de la SF spatiale, un chef d’œuvre incontournable : L’Anneau Monde de Larry Niven. Et comme beaucoup de chefs d’œuvre à lire absolument, j’avais été assez déçue par le texte qui a un peu vieilli. Je pense qu’une traduction plus moderne ferait un bien fou à ce titre. Le lifting littéraire a du bon et est sans doute plus idoine que la remontée de pommettes.

Ce n’est pas le cas de La paille dans l’oeil de Dieu qui a été traduit (avec brio) et publié assez récemment pas la maison d’édition Le Bélial. Du coup, ce texte est dynamique et me paraît plus moderne.

Le roman relate le premier contact des humains avec avec une espèce extraterrestre située dans la Paille de Dieu, justement. Une expédition est mise sur pied afin de rencontrer ces êtres vivants visiblement intelligents. Outre les militaires assurant la sécurité et la logistique,  elle est composée de scientifiques et de civils. Leur cohabitation n’est pas sans poser quelques problèmes en raison de quelques attitudes (ou habitudes) anti-militaristes.

Lire la suite

Le Prince-marchand – Poul Anderson

Le Prince-marchand de Poul Anderson

La Hanse galactique, tome 1

Le Bélial

Avec Le prince-marchand, prenez contact avec l’histoire du futur vue par Poul Anderson (si ce n’est déjà fait avec les aventures Dominic Flandry). Découvrez un personnage emblématique grâce à la nouvelle, Marge bénéficiaire; un style et une maestria avec la novella, Un homme qui compte! Le Prince-marchand n’est autre que Nicholas Van Rijn, à la tête de la fameuse Ligue Polesotechnique.

Lire la suite

Bankgreen – Di Rollo

Bankgreen de Thierry Di Rollo

Le style de Di Rollo est bien présent quelque soit le genre dans lequel il choisit de nous livrer sa prose. L’écriture est envoûtante, la plume très poétique. L’auteur décrit une Bankgreen d’une beauté étrange et fascinante, toute une atmosphère ouatée blanche et mauve (sauf la nuit), mais rude et dangereuse. En fait Bankgreen qui pourrait être considérée comme le personnage principal de l’œuvre, semble à la fois fragile et délicate, mais également traître et implacable.

Le roman est parsemé de quelques «vignettes» – sur les entités, sur la veuve d’un guerrier, etc..- qui associées au style de l’auteur forment une série de haikus des plus relevés. La litanie «Sur Bankgreen tout à une raison» renforce la poésie du texte en le rythmant régulièrement. Elle sert également à justifier l’exploitation des peuples (les mineurs, les rats éborgnés, etc..) par des dirigeant de ce monde-là, et parfois, elle est utilisé jusqu’à l’absurde.

Néanmoins, le thème principal, récurent dans l’œuvre de Di Rollo est la mort. Nous l’abordons en compagnie de Mordred. Le varanier parcourt Bankgreen à la recherche d’un sens à son immortalité – suite à la disparition de tous ces compagnons varaniers. Une position d’autant plus paradoxale que Mordred voit la mort «partout» : il connait les circonstances de la mort de chacun des êtres qu’il croise… A l’unisson de ce dernier, le lecteur fait sienne cette quête.

Cependant, à la différence des autres romans de Thierry Di Rollo que j’ai lu, l’univers de Bankgreen n’est pas dénué d’espoir, certes fragile, mais bien réel.

Bankgreen est donc un roman de Fantasy d’une profondeur rarement atteinte. Il est écrit avec beaucoup de poésie, et l’auteur nous livre un roman d’une grande beauté. On pourrait éventuellement reprocher que cette association entre un récit poétique et un univers fascinant mette quelque peu l’intrigue au second plan, mais cela serait vraiment chipoter.

Foreigner

Le Paidhi – Carolyn Cherryh

Le Paidhi de Carolyn J. Cherryh

 

Le Phoenix est un vaisseau spatial envoyé dans l’espace afin de coloniser une nouvelle Terre. De la friture sur la ligne, une poussière stellaire ou une erreur espace-temps, toujours est-il que l’équipage se retrouve perdu dans un coin de l’espace totalement inconnu. Pas de petits cailloux ou d’étoiles reconnaissables pour rebrousser chemin. Après des décennies d’errance,  une partie de l’équipage décide de s’installer sur une planète hospitalière. Le seul hic : elle est déjà occupée par une race humanoïde et civilisée…

Lire la suite

Lum’en – Laurent GENEFORT

LUM’EN de Laurent Genefort

Le Bélial
Il y a des milliers d’années, l’espace était « colonisé » et contrôlé par des entités quasiment omniscientes. L’une d’entre elles s’est affranchie des règles, elle a donc été exilée sur une planète isolée pour 100 000 ans… mais Lum’en y est oubliée.
Ainsi, bien plus tard, la planète en question, baptisée Garance en raison de sa végétation aux tonalités rouges est-elle colonisée par l’homme. L’entité parviendra-t-elle enfin à établir un contact ?

Lire la suite